PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

SET

SET — change un paramètre d'exécution

Synopsis

SET [ SESSION | LOCAL ] paramètre_configuration { TO | = } { valeur | 'valeur' | DEFAULT }
SET [ SESSION | LOCAL ] TIME ZONE { fuseau-horaire | LOCAL | DEFAULT }
  

Description

La commande SET permet de modifier les paramètres d'exécution. Un grand nombre de paramètres d'exécution, listés dans Chapitre 18, Configuration du serveur, peuvent être modifiés à la volée avec la commande SET. SET ne modifie que les paramètres utilisés par la session courante.

Certains paramètres ne peuvent être modifiés que par le superutilisateur, d'autres ne peuvent plus être changés après le démarrage du serveur ou de la session.

Si SET ou SET SESSION sont utilisés dans une transaction abandonnée par la suite, les effets de la commande SET disparaissent dès l'annulation de la transaction. Lorsque la transaction englobant la commande est validée, les effets de la commande persistent jusqu'à la fin de la session, à moins qu'ils ne soient annulés par une autre commande SET.

Les effets de SET LOCAL ne durent que jusqu'à la fin de la transaction en cours, qu'elle soit validée ou non. Dans le cas particulier d'une commande SET suivie par SET LOCAL dans une même transaction, la valeur de SET LOCAL est utilisée jusqu'à la fin de la transaction, et celle de SET prend effet ensuite (si la transaction est validée).

Les effets de SET et SET LOCAL sont aussi annulés par le retour à un point de sauvegarde précédant la commande.

Si SET LOCAL est utilisé à l'intérieur d'une fonction qui comprend l'option SET pour la même variable (voir CREATE FUNCTION(7)), les effets de la commande SET LOCAL disparaîtront à la sortie de la fonction ; en fait, la valeur disponible lors de l'appel de la fonction est restaurée de toute façon. Ceci permet l'utilisation de SET LOCAL pour des modifications dynamiques et répétées d'un paramètre à l'intérieur d'une fonction, avec l'intérêt d'utiliser l'option SET pour sauvegarder et restaurer la valeur de l'appelant. Néanmoins, une commande SET standard surcharge toute option SET de la fonction ; son effet persistera sauf en cas d'annulation.

[Note]

Note

De PostgreSQL™ version 8.0 à 8.2, les effets de SET LOCAL sont annulés suite au relachement d'un point de sauvegarde précédent, ou par une sortie avec succès d'un bloc d'exception PL/pgSQL. Ce comportement a été modifié car il n'était pas du tout intuitif.

Paramètres

SESSION

Indique que la commande prend effet pour la session courante. C'est la valeur par défaut lorsque SESSION et LOCAL sont omis.

LOCAL

Indique que la commande n'est effective que pour la transaction courante. Utiliser cette option en dehors d'une transaction émet un avertissement et n'a aucun autre effet. no effect.

paramètre_configuration

Nom d'un paramètre ajustable pendant l'exécution. La liste des paramètres disponibles est documentée dans Chapitre 18, Configuration du serveur et ci-dessous.

valeur

Nouvelle valeur du paramètre. Les valeurs peuvent être indiquées sous forme de constantes de chaîne, d'identifiants, de nombres ou de listes de ceux-ci, séparées par des virgules, de façon approprié pour ce paramètre. DEFAULT peut être utilisé pour repositionner le paramètre à sa valeur par défaut (c'est-à-dire quelque soit la valeur qu'il aurait eu si aucun SET n'avait été exécuté lors de cette session).

En plus des paramètres de configuration documentés dans Chapitre 18, Configuration du serveur, il y en a quelques autres qui ne peuvent être initialisés qu'avec la commande SET ou ont une syntaxe spéciale.

SCHEMA

SET SCHEMA 'valeur' est un alias pour SET search_path TO valeur. Seul un schéma peut être précisé en utilisant cette syntaxe.

NAMES

SET NAMES valeur est un équivalent de SET client_encoding TO valeur.

SEED

Précise la valeur interne du générateur de nombres aléatoires (la fonction random). Les valeurs autorisées sont des nombres à virgule flottante entre -1 et 1, qui sont ensuite multipliés par 231-1.

Le générateur de nombres aléatoires peut aussi être initialisé en appelant la fonction setseed :

SELECT setseed(valeur);
       
TIME ZONE

SET TIME ZONE valeur est équivalent à SET timezone TO valeur. La syntaxe SET TIME ZONE permet d'utiliser une syntaxe spéciale pour indiquer le fuseau horaire. Quelques exemples de valeurs valides :

'PST8PDT'

Le fuseau horaire de Berkeley, Californie.

'Europe/Rome'

Le fuseau horaire de l'Italie.

-7

Le fuseau horaire situé 7 heures à l'ouest de l'UTC (équivalent à PDT). Les valeurs positives sont à l'est de l'UTC.

INTERVAL '-08:00' HOUR TO MINUTE

Le fuseau horaire situé 8 heures à l'ouest de l'UTC (équivalent à PST).

LOCAL, DEFAULT

Utilise le fuseau horaire local (c'est-à-dire la valeur timezone par défaut du serveur).

Les réglages du fuseau horaire fournis en nombre ou intervalles sont convertis en interne en syntaxe de fuseau horaire POSIX. Par exemple, après avoir effectué SET TIME ZONE -7, SHOW TIME ZONE afficherait <-07>+07.

Voir Section 8.5.3, « Fuseaux horaires » pour de plus amples informations sur les fuseaux horaires.

Notes

La fonction set_config propose des fonctionnalités équivalentes. Voir Section 9.26, « Fonctions d'administration système ». De plus, il est possible de mettre à jour (via UPDATE) la vue système pg_settings pour réaliser l'équivalent de SET.

Exemples

Mettre à jour le chemin de recherche :

              SET search_path TO my_schema, public;
   

Utiliser le style de date traditionnel POSTGRES™ avec comme convention de saisie « les jours avant les mois » :

SET datestyle TO postgres, dmy;
   

Utiliser le fuseau horaire de Berkeley, Californie :

SET TIME ZONE 'PST8PDT';
   

Utiliser le fuseau horaire de l'Italie :

SET TIME ZONE 'Europe/Rome';
   

Compatibilité

SET TIME ZONE étend la syntaxe définie dans le standard SQL. Le standard ne permet que des fuseaux horaires numériques alors que PostgreSQL™ est plus souple dans les syntaxes acceptées. Toutes les autres fonctionnalités de SET sont des extensions de PostgreSQL™.

Voir aussi

RESET(7), SHOW(7)