PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

52.3. Guide de style des messages d'erreurs

Ce guide de style est fournit dans l'espoir de maintenir une cohérence et un style facile à comprendre dans tous les messages générés par PostgreSQL™.

Ce qui va où

Le message primaire devrait être court, factuel et éviter les références aux détails d'exécution comme le nom de fonction spécifique. « Court » veut dire « devrait tenir sur une ligne dans des conditions normales ». Utilisez un message détail si nécessaire pour garder le message primaire court ou si vous sentez le besoin de mentionner les détails de l'implémentation comme un appel système particulier qui échoue. Les messages primaires et détails doivent être factuels. Utilisez un message conseil pour les suggestions à propos de quoi faire pour fixer le problème, spécialement si la suggestion ne pourrait pas toujours être applicable.

Par exemple, au lieu de :

IpcMemoryCreate: shmget(clé=%d, taille=%u, 0%o) a échoué : %m
(plus un long supplément qui est basiquement un conseil)

écrivez :

Primaire:    Ne peut pas créer un ségment en mémoire partagée : %m
Détail:      L'appel système qui a échoué était shmget(key=%d, size=%u, 0%o).
Astuce:     Le supplément

Raisonnement : garder le message primaire court aide à le garder au point et laisse les clients présenter un espace à l'écran sur la supposition qu'une ligne est suffisante pour les messages d'erreurs. Les messages détails et conseils peuvent être relégués à un mode verbeux ou peut-être dans une fenêtre pop-up détaillant l'erreur. De plus, les détails et les conseils devront normalement être supprimés des traces du serveur pour gagner de l'espace. La référence aux détails d'implémentation est à éviter puisque les utilisateurs ne sont pas supposés connaître tous les détails.

Formatage

N'émettez pas d'hypothèses spécifiques à propos du formatage dans les messages textes. Attendez-vous à ce que les clients et les traces du serveur enveloppent les lignes pour correspondre à leurs propres besoins. Dans les messages longs, les caractères d'interlignes (\n) peuvent être utilisés pour indiquer les coupures suggérées d'un paragraphe. Ne terminez pas un message avec un caractère d'interlignes. N'utilisez pas des tabulations ou d'autres caractères de formatage (dans les affichages des contextes d'erreurs, les caractères d'interlignes sont automatiquement ajoutés pour séparer les niveaux d'un contexte comme dans les appels aux fonctions).

Raisonnement : les messages ne sont pas nécessairement affichés dans un affichage de type terminal. Dans les interfaces graphiques ou les navigateurs, ces instructions de formatage sont, au mieux, ignorées.

Guillemets

Les textes en anglais devraient utiliser des guillemets doubles quand la mise entre guillemets est appropriée. Les textes dans les autres langues devraient uniformément employer un genre de guillemets qui est conforme aux coutumes de publication et à la sortie visuelle des autres programmes.

Raisonnement : le choix des guillemets doubles sur celui des guillemets simples est quelque peu arbitraire mais tend à être l'utilisation préférée. Certains ont suggéré de choisir le type de guillemets en fonction du type d'objets des conventions SQL (notamment, les chaînes de caractères entre guillemets simples, les identifiants entre guillemets doubles). Mais ceci est un point technique à l'intérieur du langage avec lequel beaucoup d'utilisateurs ne sont pas familiers ; les conventions SQL ne prennent pas en compte les autres genres de termes entre guillemets, ne sont pas traduites dans d'autres langues et manquent un peu de sens aussi.

Utilisation des guillemets

Utilisez toujours les guillemets pour délimiter les noms de fichiers, les identifiants fournis par les utilisateurs et les autres variables qui peuvent contenir des mots. Ne les utilisez pas pour marquer des variables qui ne contiennent pas de mots (par exemple, les noms d'opérateurs).

Il y a des fonctions au niveau du serveur qui vont, au besoin, mettre entre guillemets leur propre flux de sortie (par exemple, format_type_be()). Ne mettez pas de guillemets supplémentaires autour du flux de sortie de ce genre de fonctions.

Raisonnement : les objets peuvent avoir un nom qui crée une ambiguïté une fois incorporé dans un message. Soyez prudent en indiquant où un nom commence et fini. Mais n'encombrez pas les messages avec des guillemets qui ne sont pas nécessaires ou qui sont dupliqués.

Grammaire et ponctuation

Les règles sont différentes pour les messages d'erreurs primaires et pour les messages détails/conseils :

Messages d'erreurs primaires : ne mettez pas en majuscule la première lettre. Ne terminez pas un message avec un point. Ne pensez même pas à finir un message avec un point d'exclamation.

Messages détails et conseils : utilisez des phrases complètes et toutes terminées par des points. Mettez en majuscule le premier mot des phrases. Placez deux espaces après le point si une autre phrase suit (pour un texte en anglais... cela pourrait être différent dans une autre langue).

Chaînes de contexte d'erreur: Ne mettez pas en majuscule la première lettre et ne terminer pas la chaîne avec un point. Les chaînes de contexte ne sont normalement pas des phrases complètes.

Raisonnement : éviter la ponctuation rend plus facile, pour les applications clientes, l'intégration du message dans des contextes grammaticaux variés. Souvent, les messages primaires ne sont de toute façon pas des phrases complètes (et s'ils sont assez longs pour être sur plusieurs phrases, ils devraient être divisés en une partie primaire et une partie détail). Cependant, les messages détails et conseils sont longs et peuvent avoir besoin d'inclure de nombreuses phrases. Pour la cohérence, ils devraient suivre le style des phrases complètes même s'il y a seulement une phrase.

Majuscule contre minuscule

Utilisez les minuscules pour les mots d'un message, inclus la première lettre d'un message d'erreur primaire. Utilisez les majuscules pour les commandes et les mots-clé SQL s'ils apparaissent dans le message.

Raisonnement : il est plus facile de rendre toutes les choses plus cohérentes au regard de cette façon, puisque certains messages sont des phrases complètes et d'autres non.

Éviter la voix passive

Utilisez la voix active. Utilisez des phrases complètes quand il y a un sujet (« A ne peut pas faire B »). Utilisez le style télégramme, sans sujet, si le sujet est le programme lui-même ; n'utilisez pas « Je » pour le programme.

Raisonnement : le programme n'est pas humain. Ne prétendez pas autre chose.

Présent contre passé

Utilisez le passé si une tentative de faire quelque chose échouait, mais pourrait peut-être réussir la prochaine fois (peut-être après avoir corriger certains problèmes). Utilisez le présent si l'échec est sans doute permanent.

Il y a une différence sémantique non triviale entre les phrases de la forme :

n'a pas pu ouvrir le fichier "%s": %m

et :

ne peut pas ouvrir le dossier "%s"

La première forme signifie que la tentative d'ouverture du fichier a échoué. Le message devrait donner une raison comme « disque plein » ou « le fichier n'existe pas ». Le passé est approprié parce que la prochaine fois le disque peut ne plus être plein ou le fichier en question peut exister.

La seconde forme indique que la fonctionnalité d'ouvrir le fichier nommé n'existe pas du tout dans le programme ou que c'est conceptuellement impossible. Le présent est approprié car la condition persistera indéfiniment.

Raisonnement : d'accord, l'utilisateur moyen ne sera pas capable de tirer de grandes conclusions simplement à partir du temps du message mais, puisque la langue nous fournit une grammaire, nous devons l'utiliser correctement.

Type de l'objet

En citant le nom d'un objet, spécifiez quel genre d'objet c'est.

Raisonnement : sinon personne ne saura ce qu'est « foo.bar.baz ».

Crochets

Les crochets sont uniquement utilisés (1) dans les synopsis des commandes pour indiquer des arguments optionnels ou (2) pour indiquer l'indice inférieur d'un tableau.

Raisonnement : rien de ce qui ne correspond pas à l'utilisation habituelle, largement connue troublera les gens.

Assembler les messages d'erreurs

Quand un message inclut du texte produit ailleurs, il est intégré dans ce style :

n'a pas pu ouvrir le fichier %s: %m

Raisonnement : il serait difficile d'expliquer tous les codes d'erreurs possibles pour coller ceci dans une unique phrase douce, ainsi une certaine forme de ponctuation est nécessaire. Mettre le texte inclus entre parenthèses a été également suggéré, mais ce n'est pas naturel si le texte inclus est susceptible d'être la partie la plus importante du message, comme c'est souvent le cas.

Raisons pour les erreurs

Les messages devraient toujours indiquer la raison pour laquelle une erreur s'est produite. Par exemple :

MAUVAIS :  n'a pas pu ouvrir le fichier %s
MEILLEUR : n'a pas pu ouvrir le fichier %s (échec E/S)

Si aucune raison n'est connue, vous feriez mieux de corriger le code.

Nom des fonctions

N'incluez pas le nom de la routine de rapport dans le texte de l'erreur. Nous avons d'autres mécanismes pour trouver cela quand c'est nécessaire et, pour la plupart des utilisateurs, ce n'est pas une information utile. Si le texte de l'erreur n'a plus beaucoup de sens sans le nom de la fonction, reformulez-le.

MAUVAIS :  pg_atoi: erreur dans "z": ne peut pas analyser "z"
MEILLEUR : syntaxe en entrée invalide pour l'entier : "z"

Évitez de mentionner le nom des fonctions appelées, au lieu de cela dites ce que le code essayait de faire :

MAUVAIS :  ouvrir() a échoué : %m
MEILLEUR : n'a pas pu ouvrir le fichier %s: %m

Si cela semble vraiment nécessaire, mentionnez l'appel système dans le message détail (dans certains cas, fournir les valeurs réelles passées à l'appel système pourrait être une information appropriée pour le message détail).

Raisonnement : les utilisateurs ne savent pas tout ce que ces fonctions font.

Mots délicats à éviter

Incapable.  « Incapable » est presque la voix passive. Une meilleure utilisation est « ne pouvait pas » ou « ne pourrait pas » selon les cas.

Mauvais.  Les messages d'erreurs comme « mauvais résultat » sont vraiment difficile à interpréter intelligemment. Cela est mieux d'écrire pourquoi le résultat est « mauvais », par exemple, « format invalide ».

Illégal.  « Illégal » représente une violation de la loi, le reste est « invalide ». Meilleur encore, dites pourquoi cela est invalide.

Inconnu.  Essayez d'éviter « inconnu ». Considérez « erreur : réponse inconnue ». Si vous ne savez pas qu'elle est la réponse, comment savez-vous que cela est incorrect ? « Non reconnu » est souvent un meilleur choix. En outre, assurez-vous d'inclure la valeur pour laquelle il y a un problème.

MAUVAIS :  type de nœud inconnu
MEILLEUR : type de nœud non reconnu : 42

Trouver contre Exister.  Si le programme emploie un algorithme non trivial pour localiser une ressource (par exemple, une recherche de chemin) et que l'algorithme échoue, il est juste de dire que le programme n'a pas pû « trouver » la ressource. D'un autre côté, si l'endroit prévu pour la ressource est connu mais que le programme ne peut pas accéder à celle-ci, alors dites que la ressource n'« existe » pas. Utilisez « trouvez » dans ce cas là semble faible et embrouille le problème.

May vs. Can vs. Might.  « May » suggère un droit (par exemple You may borrow my rake.) et a peu d'utilité dans la documentation et dans les messages d'erreur. « Can » suggère une capacité (par exemple I can lift that log.), et « might » suggère une possibilité (par exemple It might rain today.). Utiliser le bon mot clarifie la signification et aide les traducteurs.

Contractions.  Éviter les contractions comme « can't » ; utilisez « cannot » à la place.

Orthographe appropriée

Orthographiez les mots en entier. Par exemple, évitez :

  • spec (NdT : spécification)

  • stats (NdT : statistiques)

  • params (NdT : paramètres)

  • auth (NdT : authentification)

  • xact (NdT : transaction)

Raisonnement : cela améliore la cohérence.

Adaptation linguistique

Gardez à l'esprit que les textes des messages d'erreurs ont besoin d'être traduit en d'autres langues. Suivez les directives dans la Section 53.2.2, « Guide d'écriture des messages » pour éviter de rendre la vie difficile aux traducteurs.