PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

SELECT INTO

SELECT INTO — définit une nouvelle table à partir des résultats d'une requête

Synopsis

[ WITH [ RECURSIVE ] requête_with [, ...] ]
SELECT [ ALL | DISTINCT [ ON ( expression [, ...] ) ] ]
    * | expression [ [ AS ] nom_en_sortie ] [, ...]
    INTO [ TEMPORARY | TEMP | UNLOGGED ] [ TABLE ] nouvelle_table
    [ FROM élément_from [, ...] ]
    [ WHERE condition ]
    [ GROUP BY expression [, ...] ]
    [ HAVING condition [, ...] ]
    [ WINDOW nom_window AS ( définition_window ) [, ...] ]
    [ { UNION | INTERSECT | EXCEPT } [ ALL | DISTINCT ] select ]
    [ ORDER BY expression [ ASC | DESC | USING opérateur ] [, ...] ]
    [ LIMIT { nombre | ALL } ]
    [ OFFSET début [ ROW | ROWS ] ]
    [ FETCH { FIRST | NEXT } [ nombre ] { ROW | ROWS } ONLY ]
    [ FOR { UPDATE | SHARE } [ OF nomtable [, ...] ] [ NOWAIT ] [...] ]
  

Description

SELECT INTO crée une nouvelle table en la remplissant avec des données récupérées par une requête. Les données ne sont pas renvoyées au client comme le fait habituellement l'instruction SELECT. Les nouvelles colonnes de la table ont les noms et les types de données associés avec les colonnes en sortie du SELECT.

Paramètres

TEMPORARY ou TEMP

Si spécifié, la table est créée comme une table temporaire. Référez-vous à CREATE TABLE(7) pour plus de détails.

UNLOGGED

Si spécifié, la table est créée comme une table non tracée dans les journaux de transactions. Voir CREATE TABLE(7) pour plus de détails.

new_table

Le nom de la table à créer (pouvant être qualifié par le nom du schéma).

Tous les autres paramètres sont décrits en détail dans SELECT(7).

Notes

CREATE TABLE AS(7) est fonctionnellement équivalent à SELECT INTO. CREATE TABLE AS est la syntaxe recommandée car cette forme de SELECT INTO n'est pas disponible dans ECPG ou PL/pgSQL. En effet, ils interprètent la clause INTO différemment. De plus, CREATE TABLE AS offre un ensemble de fonctionnalités plus important que celui de SELECT INTO.

Pour ajouter des OID à une table créée avec la commande SELECT INTO, activez le paramètre de configuration default_with_oids. Autrement, CREATE TABLE AS peut aussi être utilisé avec la clause WITH OIDS.

Exemples

Crée une nouvelle table films_recent ne contenant que les entrées récentes de la table films:

              SELECT * INTO films_recent FROM films WHERE date_prod >= '2002-01-01';
   

Compatibilité

Le standard SQL utilise SELECT INTO pour représenter la sélection de valeurs dans des variables scalaires d'un programme hôte plutôt que la création d'une nouvelle table. Ceci est en fait l'utilisation trouvée dans ECPG (voir Chapitre 34, ECPG SQL embarqué en C) et dans PL/pgSQL (voir Chapitre 41, PL/pgSQL - Langage de procédures SQL). L'usage de PostgreSQL™ de SELECT INTO pour représenter une création de table est historique. Il est préférable d'utiliser CREATE TABLE AS dans un nouveau programme.

Voir aussi

CREATE TABLE AS(7)