PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

33.14. Variables d'environnement

Les variables d'environnement suivantes peuvent être utilisées pour sélectionner des valeurs par défaut pour les paramètres de connexion, valeurs qui seront utilisées par PQconnectdb, PQsetdbLogin et PQsetdb si aucune valeur n'est directement précisée par le code d'appel. Elles sont utiles pour éviter de coder en dur les informations de connexion à la base de données dans les applications clients, par exemple.

  • PGHOST se comporte de la même façon que le paramètre de configuration host.

  • PGHOSTADDR se comporte de la même façon que le paramètre de configuration hostaddr. Elle peut être initialisée avec PGHOST pour éviter la surcharge des recherches DNS.

  • PGPORT se comporte de la même façon que le paramètre de configuration port.

  • PGDATABASE se comporte de la même façon que le paramètre de configuration dbname.

  • PGUSER se comporte de la même façon que le paramètre de configuration user.

  • PGPASSWORD se comporte de la même façon que le paramètre de configuration password. L'utilisation de cette variable d'environnement n'est pas recommandée pour des raisons de sécurité (certains systèmes d'exploitation autorisent les utilisateurs autres que root à voir les variables d'environnement du processus via ps) ; à la place, considérez l'utilisation d'un fichier de mots de passe (voir la Section 33.15, « Fichier de mots de passe »).

  • PGPASSFILE se comporte de la même façon que le paramètre de connexion passfile.

  • PGSERVICE se comporte de la même façon que le paramètre de configuration service.

  • PGSERVICEFILE indique le nom du fichier service de connexion par utilisateur. S'il n'est pas configuré, sa valeur par défaut est ~/.pg_service.conf (voir Section 33.16, « Fichier des connexions de service »).

  • PGOPTIONS se comporte de la même façon que le paramètre de configuration options.

  • PGAPPNAME se comporte de la même façon que le paramètre de connexion application_name.

  • PGSSLMODE se comporte de la même façon que le paramètre de configuration sslmode.

  • PGREQUIRESSL se comporte de la même façon que le paramètre de configuration requiressl. Cette variable d'environnement est abandonnée au profit de la variable PGSSLMODE, mais la configuration des deux variables supprime l'effet de PGSSLMODE.

  • PGSSLKEY spécifie le jeton matériel qui stocke la clé secrète pour le certificat client. La valeur de cette variable doit consister d'un nom de moteur séparé par une virgule (les moteurs sont les modules chargeables d'OpenSSL™) et un identifiant de clé spécifique au moteur. Si elle n'est pas configurée, la clé secrète doit être conservée dans un fichier.

  • PGSSLCOMPRESSION se comporte de la même façon que le paramètre de connexion sslcompression.

  • PGSSLCERT se comporte de la même façon que le paramètre de configuration sslcert.

  • PGSSLKEY se comporte de la même façon que le paramètre de configuration sslkey.

  • PGSSLROOTCERT se comporte de la même façon que le paramètre de configuration sslrootcert.

  • PGSSLCRL se comporte de la même façon que le paramètre de configuration sslcrl.

  • PGREQUIREPEER se comporte de la même façon que le paramètre de connexion requirepeer.

  • PGKRBSRVNAME se comporte de la même façon que le paramètre de configuration krbsrvname.

  • PGGSSLIB se comporte de la même façon que le paramètre de configuration gsslib.

  • PGCONNECT_TIMEOUT se comporte de la même façon que le paramètre de configuration connect_timeout.

  • PGCLIENTENCODING se comporte de la même façon que le paramètre de connexion client_encoding.

  • PGTARGETSESSIONATTRS se comporte de la même façon que le paramètre de connexion target_session_attrs.

Les variables d'environnement par défaut peuvent être utilisées pour spécifier le comportement par défaut de chaque session PostgreSQL™ (voir aussi les commandes ALTER ROLE(7) et ALTER DATABASE(7) pour des moyens d'initialiser le comportement par défaut sur des bases par utilisateur ou par bases de données).

  • PGDATESTYLE initialise le style par défaut de la représentation de la date et de l'heure (équivalent à SET datestyle TO ...).

  • PGTZ initialise le fuseau horaire par défaut (équivalent à SET timezone TO ...).

  • PGGEQO initialise le mode par défaut pour l'optimiseur générique de requêtes (équivalent à SET geqo TO ...).

Référez-vous à la commande SQL SET(7) pour plus d'informations sur des valeurs correctes pour ces variables d'environnement.

Les variables d'environnement suivantes déterminent le comportement interne de libpq ; elles surchargent les valeurs internes par défaut.

  • PGSYSCONFDIR configure le répertoire contenant le fichier pg_service.conf et dans une future version d'autres fichiers de configuration globaux au système.

  • PGLOCALEDIR configure le répertoire contenant les fichiers locale pour l'internationalisation des messages.