PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

34.21. Exemples de programmes

Ces exemples (et d'autres) sont disponibles dans le répertoire src/test/examples de la distribution des sources.

Exemple 34.1. Premier exemple de programme pour libpq

/*
 * src/test/examples/testlibpq.c
 *
 *
 * testlibpq.c
 *
 *      Teste la version C de libpq, la bibliothèque frontend de PostgreSQL.
 */
#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include "libpq-fe.h"

static void
exit_nicely(PGconn *conn)
{
    PQfinish(conn);
    exit(1);
}

int
main(int argc, char **argv)
{
    const char *conninfo;
    PGconn     *conn;
    PGresult   *res;
    int         nFields;
    int         i,
                j;

    /*
     * Si l'utilisateur fournit un paramètre sur la ligne de commande,
     * l'utiliser comme une chaîne conninfo ; sinon prendre par défaut
     * dbname=postgres et utiliser les variables d'environnement ou les
     * valeurs par défaut pour tous les autres paramètres de connexion.
     */
    if (argc > 1)
        conninfo = argv[1];
    else
        conninfo = "dbname = postgres";

    /* Crée une connexion à la base de données */
    conn = PQconnectdb(conninfo);

    /* Vérifier que la connexion au backend a été faite avec succès */
    if (PQstatus(conn) != CONNECTION_OK)
    {
        fprintf(stderr, "Connection to database failed: %s",
                PQerrorMessage(conn));
        exit_nicely(conn);
    }

    /* Initialise un search path sûr, pour qu'un utilisateur
       malveillant ne puisse prendre le contrôle. */
    res = PQexec(conn,
                 "SELECT pg_catalog.set_config('search_path', '', false)");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_TUPLES_OK)
    {
        fprintf(stderr, "SET failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    /*
    * Il faut libérer PGresult avec PQclear dès que l'on en a plus besoin pour
    * éviter les fuites de mémoire.
    */
    PQclear(res);

    /*
     * Notre exemple inclut un curseur, pour lequel il faut que nous soyons dans
     * un bloc de transaction. On pourrait tout faire dans un seul PQexec()
     * d'un "select * from pg_database" mais c'est trop trivial pour faire
     * un bon exemple.
     */

    /* Démarre un bloc de transaction */
    res = PQexec(conn, "BEGIN");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_TUPLES_OK)
    {
        fprintf(stderr, "BEGIN command failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }
    PQclear(res);

    /*
     * Récupère les lignes de pg_database, catalogue système des bases de
     * données
     */
    res = PQexec(conn, "DECLARE myportal CURSOR FOR select * from pg_database");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_COMMAND_OK)
    {
        fprintf(stderr, "DECLARE CURSOR failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }
    PQclear(res);

    res = PQexec(conn, "FETCH ALL in myportal");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_TUPLES_OK)
    {
        fprintf(stderr, "FETCH ALL failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    /* affiche d'abord les noms des attributs */
    nFields = PQnfields(res);
    for (i = 0; i < nFields; i++)
        printf("%-15s", PQfname(res, i));
    printf("\n\n");

    /* puis affiche les lignes */
    for (i = 0; i < PQntuples(res); i++)
    {
        for (j = 0; j < nFields; j++)
            printf("%-15s", PQgetvalue(res, i, j));
        printf("\n");
    }

    PQclear(res);

    /* ferme le portail... nous ne cherchons pas s'il y a des erreurs... */
    res = PQexec(conn, "CLOSE myportal");
    PQclear(res);

    /* termine la transaction */
    res = PQexec(conn, "END");
    PQclear(res);

    /* ferme la connexion à la base et nettoie */
    PQfinish(conn);

    return 0;
}

Exemple 34.2. Deuxième exemple de programme pour libpq

/*
 * src/test/examples/testlibpq2.c
 *
 *
 * testlibpq2.c
 *      Teste l'interface de notification asynchrone
 *
 * Démarrez ce programme, puis depuis psql dans une autre fenêtre faites
 *   NOTIFY TBL2;
 * Répétez quatre fois pour terminer ce programme.
 *
 * Ou, si vous voulez vous faire plaisir, faites ceci :
 * remplissez une base avec les commandes suivantes
 * (issues de src/test/examples/testlibpq2.sql):
 *
 *   CREATE SCHEMA TESTLIBPQ2;
 *   SET search_path = TESTLIBPQ2;
 *   CREATE TABLE TBL1 (i int4);
 *
 *   CREATE TABLE TBL2 (i int4);
 *
 *   CREATE RULE r1 AS ON INSERT TO TBL1 DO
 *     (INSERT INTO TBL2 VALUES (new.i); NOTIFY TBL2);
 *
 * Démarrez ce programme, puis depuis psql faites quatre fois :
 *
 *   INSERT INTO TESTLIBPQ2.TBL1 VALUES (10);
 */

#ifdef WIN32
#include <windows.h>
#endif
#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <string.h>
#include <errno.h>
#include <sys/time.h>
#include <sys/types.h>
#ifdef HAVE_SYS_SELECT_H
#include <sys/select.h>
#endif

#include "libpq-fe.h"

static void
exit_nicely(PGconn *conn)
{
    PQfinish(conn);
    exit(1);
}

int
main(int argc, char **argv)
{
    const char *conninfo;
    PGconn     *conn;
    PGresult   *res;
    PGnotify   *notify;
    int         nnotifies;

    /*
     * Si l'utilisateur fournit un paramètre sur la ligne de commande,
     * l'utiliser comme une chaîne conninfo ; sinon prendre par défaut
     * dbname=postgres et utiliser les variables d'environnement ou les
     * pour tous les autres paramètres de connection.
     */
    if (argc > 1)
        conninfo = argv[1];
    else
        conninfo = "dbname = postgres";

    /* Se connecte à la base */
    conn = PQconnectdb(conninfo);

    /* Vérifier que la connexion au backend a été faite avec succès */
    if (PQstatus(conn) != CONNECTION_OK)
    {
        fprintf(stderr, "Connection to database failed: %s",
                PQerrorMessage(conn));
        exit_nicely(conn);
    }

    /* Initialise un search path sûr, pour qu'un utilisateur
       malveillant ne puisse prendre le contrôle. */
    res = PQexec(conn,
                 "SELECT pg_catalog.set_config('search_path', '', false)");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_COMMAND_OK)
    {
        fprintf(stderr, "SET failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    /*
    * Il faut libérer PGresult avec PQclear dès que l'on en a plus besoin pour
    * éviter les fuites de mémoire.
    */
    PQclear(res);

    /*
     * Lance une commande LISTEN pour démarrer des notifications depuis le
     * NOTIFY.
     */
    res = PQexec(conn, "LISTEN TBL2");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_COMMAND_OK)
    {
        fprintf(stderr, "LISTEN command failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    PQclear(res);

    /* Quitte après avoir reçu quatre notifications. */
    nnotifies = 0;
    while (nnotifies < 4)
    {
        /*
         * Dort jusqu'à ce que quelque chose arrive sur la connexion. Nous
         * utilisons select(2) pour attendre une entrée, mais vous pouvez
         * utiliser poll() ou des fonctions similaires.
         */
        int         sock;
        fd_set      input_mask;

        sock = PQsocket(conn);

        if (sock < 0)
            break;              /* ne devrait pas arriver */

        FD_ZERO(&input_mask);
        FD_SET(sock, &input_mask);

        if (select(sock + 1, &input_mask, NULL, NULL, NULL) < 0)
        {
            fprintf(stderr, "select() failed: %s\n", strerror(errno));
            exit_nicely(conn);
        }

        /* Cherche une entrée */
        PQconsumeInput(conn);
        while ((notify = PQnotifies(conn)) != NULL)
        {
            fprintf(stderr,
                    "ASYNC NOTIFY of '%s' received from backend PID %d\n",
                    notify->relname, notify->be_pid);
            PQfreemem(notify);
            nnotifies++;
            PQconsumeInput(conn);
        }
    }

    fprintf(stderr, "Done.\n");

    /* ferme la connexion à la base et nettoie */
    PQfinish(conn);

    return 0;
}

Exemple 34.3. Troisième exemple de programme pour libpq

/*
 * src/test/examples/testlibpq3.c
 *
 *
 * testlibpq3.c
 *      Teste des paramètres délicats et des entrées-sorties binaires.
 *
 * Avant de lancer ceci, remplissez une base avec les commandes suivantes
 * (fournies dans src/test/examples/testlibpq3.sql):
 *
 * CREATE SCHEMA testlibpq3;
 * SET search_path = testlibpq3;
 * CREATE TABLE test1 (i int4, t text, b bytea);
 *
 * INSERT INTO test1 values (1, 'joe''s place', '\\000\\001\\002\\003\\004');
 * INSERT INTO test1 values (2, 'ho there', '\\004\\003\\002\\001\\000');
 *
 * La sortie attendue est :
 *
 * tuple 0: got
 *  i = (4 bytes) 1
 *  t = (11 bytes) 'joe's place'
 *  b = (5 bytes) \000\001\002\003\004
 *
 * tuple 0: got
 *  i = (4 bytes) 2
 *  t = (8 bytes) 'ho there'
 *  b = (5 bytes) \004\003\002\001\000
 */

#ifdef WIN32
#include <windows.h>
#endif

#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <stdint.h>
#include <string.h>
#include <sys/types.h>
#include "libpq-fe.h"

/* for ntohl/htonl */
#include <netinet/in.h>
#include <arpa/inet.h>


static void
exit_nicely(PGconn *conn)
{
    PQfinish(conn);
    exit(1);
}

/*
 * Cette fonction affiche un résultat qui est la récupération
 * au format binaire d'une table définie dans le commentaire ci-dessus.
 * Nous l'avons extraite car la fonction main() l'utilise deux fois.
 */
static void
show_binary_results(PGresult *res)
{
    int         i,
                j;
    int         i_fnum,
                t_fnum,
                b_fnum;

    /*
     * Utilise PQfnumber pour éviter de deviner l'ordre des champs
     * dans le résultat
     */
    i_fnum = PQfnumber(res, "i");
    t_fnum = PQfnumber(res, "t");
    b_fnum = PQfnumber(res, "b");

    for (i = 0; i < PQntuples(res); i++)
    {
        char       *iptr;
        char       *tptr;
        char       *bptr;
        int         blen;
        int         ival;

        /*
         * Récupère les valeurs des champs
         * (on ignore la possibilité qu'ils soient NULL !)
         */
        iptr = PQgetvalue(res, i, i_fnum);
        tptr = PQgetvalue(res, i, t_fnum);
        bptr = PQgetvalue(res, i, b_fnum);

        /*
         * La représentation binaire d'INT4 est dans l'ordre d'octets
         * du réseau (network byte order), qu'il vaut mieux forcer à
         * l'ordre local.
         */
        ival = ntohl(*((uint32_t *) iptr));

        /*
         * La représentation binaire de TEXT est, hé bien, du texte,
         * et puisque libpq a été assez sympa pour rajouter un octet zéro,
         * cela marchera très bien en tant que chaîne C.
         *
         * La représentation binaire de BYTEA est un paquet d'octets,
         * pouvant incorporer des nulls, donc nous devons faire attention à
         * la longueur des champs.
         */
        blen = PQgetlength(res, i, b_fnum);

        printf("tuple %d: got\n", i);
        printf(" i = (%d bytes) %d\n",
               PQgetlength(res, i, i_fnum), ival);
        printf(" t = (%d bytes) '%s'\n",
               PQgetlength(res, i, t_fnum), tptr);
        printf(" b = (%d bytes) ", blen);
        for (j = 0; j < blen; j++)
            printf("\\%03o", bptr[j]);
        printf("\n\n");
    }
}

int
main(int argc, char **argv)
{
    const char *conninfo;
    PGconn     *conn;
    PGresult   *res;
    const char *paramValues[1];
    int         paramLengths[1];
    int         paramFormats[1];
    uint32_t    binaryIntVal;

    /*
     * Si l'utilisateur fournit un paramètre sur la ligne de commande,
     * l'utiliser comme une chaîne conninfo ; sinon prendre par défaut
     * dbname=postgres et utiliser les variables d'environnement ou les
     * valeurs par défaut pour tous les autres paramètres de connexion.
     */
    if (argc > 1)
        conninfo = argv[1];
    else
        conninfo = "dbname = postgres";

    /* Crée une connexion à la base */
    conn = PQconnectdb(conninfo);

    /* Vérifie que la connexion à la base s'est bien déroulée */
    if (PQstatus(conn) != CONNECTION_OK)
    {
        fprintf(stderr, "Connection to database failed: %s",
                PQerrorMessage(conn));
        exit_nicely(conn);
    }

    /*
    * Il faut libérer PGresult avec PQclear dès que l'on en a plus besoin pour
    * éviter les fuites de mémoire.
    */
    res = PQexec(conn, "SET search_path = testlibpq3");
    if (PQresultStatus(res) != PGRES_COMMAND_OK)
    {
        fprintf(stderr, "SET failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }
    PQclear(res);

    /*
     * Le sujet de ce programme est d'illustrer l'utilisation de PQexecParams()
     * avec des paramètres délicats aussi bien que la transmission de
     * données binaires.
     *
     * Ce premier exemple transmet les paramètres en tant que texte, mais
     * reçoit les résultats en format binaire. Avec des paramètres
     * un peu délicats il n'y a pas besoin de nettoyage fastidieux en
     * terme de guillemets et d'échappement, même si les données sont du
     * texte. Notez que nous ne faisons rien de spécial avec les guillemets
     * dans la valeur du paramètre.
     */

    /* Voici notre paramètre délicat */
    paramValues[0] = "joe's place";

    res = PQexecParams(conn,
                       "SELECT * FROM test1 WHERE t = $1",
                       1,       /* un paramètre */
                       NULL,    /* laissons le backend déduire le type */
                       paramValues,
                       NULL,    /* pas besoin de la longueur des paramètres,
                                   c'est du texte */
                       NULL,    /* par défaut tous les paramètres sont du texte */
                       1);      /* demande le résultat en binaire */

    if (PQresultStatus(res) != PGRES_TUPLES_OK)
    {
        fprintf(stderr, "SELECT failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    show_binary_results(res);

    PQclear(res);

    /*
     * Dans ce second exemple, on transmet un paramètre entier sous
     * forme binaire, et on récupère à nouveau les paramètres sous forme
     * binaire.
     *
     * Bien que nous disions à PQexecParams que nous laissons le backend
     * déduire le type du paramètre, nous forçons la décision en convertissant
     * le symbole du paramètre dans le texte de la requête. C'est une bonne
     * précaution quand on envoie des paramètres binaires.
     */

    /* Convertit l'entier "2" dans l'ordre d'octets du réseau */
    binaryIntVal = htonl((uint32_t) 2);

    /* Met en place les tableaux de paramètres pour PQexecParams */
    paramValues[0] = (char *) &binaryIntVal;
    paramLengths[0] = sizeof(binaryIntVal);
    paramFormats[0] = 1;        /* binary */

    res = PQexecParams(conn,
                       "SELECT * FROM test1 WHERE i = $1::int4",
                       1,       /* un paramètre */
                       NULL,    /* laissons le backend déduire le type
                                   du paramètre */
                       paramValues,
                       paramLengths,
                       paramFormats,
                       1);      /* demande des résultats binaires */

    if (PQresultStatus(res) != PGRES_TUPLES_OK)
    {
        fprintf(stderr, "SELECT failed: %s", PQerrorMessage(conn));
        PQclear(res);
        exit_nicely(conn);
    }

    show_binary_results(res);

    PQclear(res);

    /* ferme la connexion et nettoie */
    PQfinish(conn);

    return 0;
}