PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

20.13. Authentification PAM

Ce mécanisme d'authentification fonctionne de façon similaire à password à ceci près qu'il utilise PAM (Pluggable Authentication Modules) comme méthode d'authentification. Le nom du service PAM par défaut est postgresql. PAM n'est utilisé que pour valider des paires nom utilisateur/mot de passe et en option le nom de l'hôte distant connecté ou de l'adresse IP. De ce fait, avant de pouvoir utiliser PAM pour l'authentification, l'utilisateur doit préalablement exister dans la base de données. Pour plus d'informations sur PAM, merci de lire la page Linux-PAM.

Les options suivantes sont supportées pour PAM :

pamservice

Nom de service PAM.

pam_use_hostname

Détermine si l'adresse IP ou le nom d'hôte distant est fourni aux modules PAM via l'élément PAM_RHOST. Par défaut, l'adresse IP est utilisé. Configurez cette option à 1 pour utiliser à la place le nom d'hôte résolu. La résolution de nom d'hôte peut amener des délais de connexion. (La plupart des configurations PAM n'utilise pas cette information, donc il est seulement nécessaire de considérer ce paramètre si une configuration PAM a été créée spécifiquement pour l'utiliser.)

[Note]

Note

Si PAM est configuré pour lire /etc/shadow, l'authentification échoue car le serveur PostgreSQL est exécuté en tant qu'utilisateur standard. Ce n'est toutefois pas un problème quand PAM est configuré pour utiliser LDAP ou les autres méthodes d'authentification.