PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

CHECKPOINT

CHECKPOINT — Forcer un point de vérification dans le journal des transactions

Synopsis

CHECKPOINT
  

Description

Un point de vérification est un point dans la séquence du journal des transactions pour lequel tous les fichiers de données ont été mis à jour pour refléter l'information des journaux. Tous les fichiers de données sont écrits sur le disque. Il convient de se référer à Chapitre 29, Fiabilité et journaux de transaction pour plus d'informations sur ce qui se produit lors d'un checkpoint.

La commande CHECKPOINT force un checkpoint immédiat, sans attendre le CHECKPOINT régulier planifié par le système et contrôlé par le paramètre Section 19.5.2, « Points de vérification ». CHECKPOINT n'est généralement pas utilisé en temps normal.

S'il est exécuté durant une restauration, la commande CHECKPOINT forcera un point de redémarrage (voir Section 29.4, « Configuration des journaux de transaction ») plutôt que l'écriture d'un nouveau point de vérification.

Seuls les superutilisateurs peuvent appeler CHECKPOINT.

Compatibilité

La commande CHECKPOINT est une extension PostgreSQL™.