PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

NOTIFY

NOTIFY — engendrer une notification

Synopsis

NOTIFY canal [ , charge ]
  

Description

La commande NOTIFY envoie une notification avec une chaîne de « charge » supplémentaire à chaque application cliente qui a exécuté précédemment la commande LISTEN canal dans la base de données courante pour le nom du canal indiqué. Les notifications sont visibles par tous les utilisateurs.

NOTIFY fournit un mécanisme simple de communication interprocessus pour tout ensemble de processus accédant à la même base de données PostgreSQL™. Une chaîne de charge peut être envoyée avec la notification, et des mécanismes de plus haut niveau permettant de passer des données structurées peuvent être construits en utilisant les tables de la base de données.

L'information passée au client pour une notification inclut le nom de la notification et le PID du processus serveur de la session le notifiant.

C'est au concepteur de la base de données de définir les noms de notification utilisés dans une base de données précise et la signification de chacun. Habituellement, le nom du canal correspond au nom d'une table dans la base de données. L'événement notify signifie essentiellement « J'ai modifié cette table, jetez-y un œil pour vérifier ce qu'il y a de nouveau ». Mais cette association n'est pas contrôlée par les commandes NOTIFY et LISTEN. Un concepteur de bases de données peut, par exemple, utiliser plusieurs noms de canal différents pour signaler différentes sortes de modifications au sein d'une même table. Sinon, la chaîne de charge peut être utilisée pour différencier plusieurs cas.

Lorsque NOTIFY est utilisé pour signaler des modifications sur une table particulière, une technique de programmation utile est de placer le NOTIFY dans un trigger sur instruction déclenchée par les mises à jour de la table. De cette façon, la notification est automatique lors d'une modification de la table et le programmeur de l'application ne peut accidentellement oublier de le faire.

NOTIFY interagit fortement avec les transactions SQL. Primo, si un NOTIFY est exécuté à l'intérieur d'une transaction, les événements notify ne sont pas délivrés avant que la transaction ne soit validée, et à cette condition uniquement. En effet, si la transaction est annulée, les commandes qu'elle contient n'ont aucun effet, y compris NOTIFY. Cela peut toutefois s'avérer déconcertant pour quiconque s'attend à une délivrance immédiate des notifications.

Secondo, si une session à l'écoute reçoit un signal de notification alors qu'une transaction y est active, la notification n'est pas délivrée au client connecté avant la fin de cette transaction (par validation ou annulation). Là encore, si une notification est délivrée à l'intérieur d'une transaction finalement annulée, on pourrait espérer annuler cette notification par quelque moyen -- mais le serveur ne peut pas « reprendre » une notification déjà envoyée au client. C'est pourquoi les notifications ne sont délivrés qu'entre les transactions. Il est, de ce fait, important que les applications qui utilisent NOTIFY pour l'envoi de signaux en temps réel conservent des transactions courtes.

Si le même nom de canal est signalé plusieurs fois à partir de la même transaction avec des chaînes de charge identiques, le serveur de bases de données peut décider de délivrer une seule notification. Par contre, les notifications avec des chaînes de charges distinctes seront toujours délivrées par des notifications distinctes. De façon similaire, les notifications provenant de différentes transactions ne seront jamais regroupées en une seule notification. Sauf pour supprimer des instances ultérieures de notifications dupliquées, la commande NOTIFY garantie que les notifications de la même transaction seront délivrées dans l'ordre où elles ont été envoyées. Il est aussi garantie que les messages de transactions différentes seront délivrées dans l'ordre dans lequel les transactions ont été validées.

Il est courant qu'un client qui exécute NOTIFY écoute lui-même des notifications de même canal. Dans ce cas, il récupère une notification, comme toutes les autres sessions en écoute. Suivant la logique de l'application, cela peut engendre un travail inutile, par exemple lire une table de la base de données pour trouver les mises à jour que cette session a elle-même écrites. Il est possible d'éviter ce travail supplémentaire en verifiant si le PID du processus serveur de la session notifiante (fourni dans le message d'événement de la notification) est le même que le PID de la session courante (disponible à partir de libpq). S'ils sont identiques, la notification est le retour du travail actuel et peut être ignorée.

Paramètres

canal

Nom du canal à signaler (identifiant quelconque).

charge

La chaîne de « charge » à communiquer avec la notification. Elle doit être spécifiée comme une chaîne litérale. Dans la configuration par défaut, elle doit avoir une taille inférieure à 8000 octets. (Si des données binaires ou de tailles plus importantes doivent être communiquées, il est mieux de les placer dans une table de la base et d'envoyer la clé correspondant à l'enregistrement.)

Notes

Il existe une queue qui récupère les notifications qui ont été envoyées mais pas encore traitées par les sessions en écoute. Si la queue est remplie, les transactions appelant NOTIFY échoueront à la validation. La queue est assez large (8 Go dans une installation standard) et devrait être suffisamment bien taillée dans la majorité des cas. Néanmoins, aucun nettoyage ne peut se faire si une session exécute LISTEN puis entre en transaction pendant une longue période. Une fois qu'une queue est à moitié pleine, des messages d'avertissements seront envoyés dans les traces indiquant la session qui empêche le nettoyage. Dans ce cas, il faut s'assurer que la session termine sa transaction en cours pour que le nettoyage puisse se faire.

La fonction pg_notification_queue_usage renvoie la fraction de queue actuellement occupée par des notifications en attente. Voir Section 9.25, « Fonctions et opérateurs d'informations système » pour plus d'informations.

Une transaction qui a exécuté NOTIFY ne peut pas être préparée pour une validation en deux phases.

pg_notify

Pour envoyer une notification, vous pouvez aussi utiliser la fonction pg_notify(text, text). La fonction prend en premier argument le nom du canal et en second la charge. La fonction est bien plus simple à utiliser que la commande NOTIFY si vous avez besoin de travailler avec des noms de canaux et des charges non constants.

Exemples

Configurer et exécuter une séquence listen/notify à partir de psql :

LISTEN virtual;
NOTIFY virtual;
Asynchronous notification "virtual" received from server process with PID 8448.
NOTIFY virtual, 'This is the payload';
Asynchronous notification "virtual" with payload "This is the payload" received from server process with PID 8448.

LISTEN foo;
SELECT pg_notify('fo' || 'o', 'pay' || 'load');
Asynchronous notification "foo" with payload "payload" received from server process with PID 14728.

   

Compatibilité

Il n'y a pas d'instruction NOTIFY dans le standard SQL.

Voir aussi

LISTEN(7), UNLISTEN(7)