PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

64. Index GIN

64.1. Introduction

GIN est l'acronyme de Generalized Inverted Index (ou index générique inverse). GIN est prévu pour traiter les cas où les items à indexer sont des valeurs composites, et où les requêtes devant être accélérées par l'index doivent rechercher des valeurs d'éléments apparaissant dans ces items composites. Par exemple, les items pourraient être des documents, et les requêtes pourraient être des recherches de documents contenant des mots spécifiques.

Nous utilisons le mot item pour désigner une valeur composite qui doit être indexée, et le mot clé pour désigner une valeur d'élément. GIN stocke et recherche toujours des clés, jamais des items eux même.

Un index GIN stocke un jeu de paires de (clé, posting list), où posting list est un jeu d'adresse d'enregistrement (row ID) où la clé existe. Le même row ID peut apparaître dans plusieurs posting lists, puisqu'un item peut contenir plus d'une clé. Chaque clé est stockée une seule fois, ce qui fait qu'un index GIN est très compact dans le cas où une clé apparaît de nombreuses fois.

GIN> est généralisé dans le sens où la méthode d'accès GIN n'a pas besoin de connaître l'opération spécifique qu'elle accélère. À la place, elle utilise les stratégies spécifiques définies pour les types de données. La stratégie définit comment extraire les clés des items à indexer et des conditions des requêtes, et comment déterminer si un enregistrement qui contient des valeurs de clés d'une requête répond réellement à la requête.

Un des avantages de GIN est la possibilité qu'il offre que des types de données personnalisés et les méthodes d'accès appropriées soient développés par un expert du domaine du type de données, plutôt que par un expert en bases de données. L'utilisation de GiST offre le même avantage.

L'implantation de GIN dans PostgreSQL™ est principalement l'oeuvre de Teodor Sigaev et Oleg Bartunov. Plus d'informations sur GIN sont disponibles sur leur site web.