PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

16.6. Démarrer

La suite est un résumé rapide de la façon de faire fonctionner PostgreSQL™ une fois l'installation terminée. La documentation principale contient plus d'informations.

  1. Créer un compte utilisateur pour le serveur PostgreSQL™. C'est cet utilisateur qui fera démarrer le serveur. Pour un usage en production, vous devez créer un compte sans droits (« postgres » est habituellement utilisé). Si vous n'avez pas les accès superutilisateur ou si vous voulez juste regarder, votre propre compte utilisateur est suffisant. Mais, utiliser le compte superutilisateur pour démarrer le serveur est risqué (au point de vue sécurité) et ne fonctionnera pas.

    adduser postgres
  2. Faire l'installation de la base de données avec la commande initdb. Pour exécuter initdb, vous devez être connecté sur votre serveur avec le compte PostgreSQL™. Cela ne fonctionnera pas avec le compte superutilisateur.

    root# mkdir /usr/local/pgsql/data
    root# chown postgres /usr/local/pgsql/data
    root# su - postgres
    postgres$ /usr/local/pgsql/bin/initdb -D /usr/local/pgsql/data

    L'option -D spécifie le répertoire où les données seront stockées. Vous pouvez utiliser le chemin que vous voulez, il n'a pas à être sous le répertoire de l'installation. Avant de lancer initdb, assurez-vous que le compte serveur peut écrire dans ce répertoire (ou le créer s'il n'existe pas), comme c'est montré ici.

  3. À ce moment, si vous n'utilisez pas l'option -A de initdb, vous devez modifier le fichier pg_hba.conf pour contrôler les accès en local du serveur avant de le lancer. La valeur par défaut est de faire confiance à tous les utilisateurs locaux.

  4. L'étape initdb précédente vous a indiqué comment démarrer le serveur de base. Maintenant, faites-le. La commande doit ressembler à :

                      /usr/local/pgsql/bin/postgres -D /usr/local/pgsql/data

    Cela démarrera le serveur en avant-plan. Pour le mettre en arrière plan faites quelque chose comme :

                      nohup /usr/local/pgsql/bin/postgres -D /usr/local/pgsql/data \
        </dev/null >>server.log 2>&1 </dev/null &

    Pour arrêter le serveur fonctionnant en arrière-plan, vous pouvez saisir :

                      kill `cat /usr/local/pgsql/data/postmaster.pid`
  5. Créer une base de données :

    createdb testdb

    Ensuite, entrez

    psql testdb

    pour vous connecter à la base. À l'invite, vous pouvez saisir des commandes SQL et commencer l'expérimentation.