PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

oid2name

oid2name — résoudre les OID et les noms de fichiers dans le répertoire des données de PostgreSQL

Synopsis

oid2name [option...]

Description

oid2name est un outil qui aide les administrateurs à examiner la structure des fichiers utilisée par PostgreSQL. Pour l'utiliser, vous devez être connaître la structure de fichiers utilisée de la base de données. Elle est décrite dans Chapitre 68, Stockage physique de la base de données.

[Note]

Note

Le nom « oid2name » est historique, et est maintenant plutôt contradictoire car la plupart du temps, quand vous l'utiliserez, vous aurez besoin de connaître les numéroes filenode des tables (qui sont le nom des fichiers visibles dans les répertoires des bases de données). Assurez-vous de bien comprendre la différence entre les OID des tables et leur filenode !

oid2name se connecte à une base de données cible et extrait OID, filenode, et/ou nom de table. Vous pouvez aussi afficher les OID des bases et des tablespaces.

Options

oid2name accepte les arguments suivants en ligne de commande :

-f filenode, --filenode=filenode

affiche des informations sur la table identifiée par filenode

-i, --indexes

inclut les index et séquences dans la liste

-o oid, --oid=oid

affiche des informations sur la table d'OID oid

-q, --quiet

omet les en-têtes (utile pour scripter)

-s, --tablespaces

affiche les OID des tablespaces

-S, --system-objects

inclut les objets systèmes (ceux compris dans les schémas information_schema, pg_toast et pg_catalog)

-t tablename_pattern, --table=tablename_pattern

affiche des informations sur les tables dont le nom correspond au motif motif_nom_table

-V, --version

Affiche la version d'oid2name, puis quitte.

-x, --extended

affiche plus d'informations sur chaque objet affiché : nom du tablespace, nom du schéma et OID

-?, --help

Affiche l'aide sur les arguments en ligne de commande de oid2name, puis quitte.

oid2name accepte aussi les arguments suivants sur la ligne de commande, en tant que paramètres de connexion :

-d nom_base, --dbname=nom_base

base de données où se connecter

-h hôte, --host=hôte

hôte du serveur de base de données

-H host

hôte du serveur de base de données. L'utilisation de ce paramètre est dépréciée à compter de PostgreSQL™ 12.

-p port, --port=port

port du serveur de base de données

-U nom_utilisateur, --username=nom_utilisateur

nom d'utilisateur pour la connexion

Pour afficher des tables spécifiques, sélectionnez les tables à afficher en utilisant -o, -f et/ou -t. -o prend un OID, -f prend un filenode, et -t prend un nom de table (en fait, c'est un modèle de type LIKE, donc vous pouvez utiliser foo% par exemple). Vous pouvez utiliser autant d'options que vous le souhaitez, et la liste incluera tous les objets en se basant sur chaque option. Mais notez que ces options peuvent seulement afficher des objets appartenant à la base de données indiquée par l'option -d.

Si vous n'utilisez pas -o, -f et -t, mais que vous passez l'option -d, cela listera toutes les tables dans la base nommée par l'option -d. Dans ce mode, les options -S et -i contrôlent ce qui est listé.

Si vous ne passez pas non plus -d, cela affichera une liste des OID de bases de données. Autrement, vous pouvez passer l'option -s pour obtenir une liste des tablespaces.

Environnement

PGHOST, PGPORT, PGUSER

Paramètres de connexion par défaut.

Cet utilitaire, comme la plupart des autres utilitaires PostgreSQL™, utilise également les variables d'environnement supportées par libpq (voir Section 33.14, « Variables d'environnement »).

Notes

oid2name requiert une base de données en cours d'exécution avec des catalogues systèmes non corrompus. Du coup, son utilisation est assez limitée si le but est de restaurer certains objets après une corruption importante de la base de données.

Exemples

$ # quelles sont les bases disponibles ?
$ oid2name
All databases:
    Oid  Database Name  Tablespace
----------------------------------
  17228       alvherre  pg_default
  17255     regression  pg_default
  17227      template0  pg_default
      1      template1  pg_default

$ oid2name -s
All tablespaces:
     Oid  Tablespace Name
-------------------------
    1663       pg_default
    1664        pg_global
  155151         fastdisk
  155152          bigdisk

$ # OK, jetons un œil à la base alvherre
$ cd $PGDATA/base/17228

$ # récupérons les 10 premiers objets de la base dans le tablespace par défaut
$ # et triés par taille
$ ls -lS * | head -10
-rw-------  1 alvherre alvherre 136536064 sep 14 09:51 155173
-rw-------  1 alvherre alvherre  17965056 sep 14 09:51 1155291
-rw-------  1 alvherre alvherre   1204224 sep 14 09:51 16717
-rw-------  1 alvherre alvherre    581632 sep  6 17:51 1255
-rw-------  1 alvherre alvherre    237568 sep 14 09:50 16674
-rw-------  1 alvherre alvherre    212992 sep 14 09:51 1249
-rw-------  1 alvherre alvherre    204800 sep 14 09:51 16684
-rw-------  1 alvherre alvherre    196608 sep 14 09:50 16700
-rw-------  1 alvherre alvherre    163840 sep 14 09:50 16699
-rw-------  1 alvherre alvherre    122880 sep  6 17:51 16751

$ # à quoi correspond le fichier 155173 ?
$ oid2name -d alvherre -f 155173
From database "alvherre":
  Filenode  Table Name
----------------------
    155173    accounts

$ # vous pouvez demander plus d'un objet à la fois
$ oid2name -d alvherre -f 155173 -f 1155291
From database "alvherre":
  Filenode     Table Name
-------------------------
    155173       accounts
   1155291  accounts_pkey

$ # vous pouvez mélanger les options et obtenir plus de détails avec -x
$ oid2name -d alvherre -t accounts -f 1155291 -x
From database "alvherre":
  Filenode     Table Name      Oid  Schema  Tablespace
------------------------------------------------------
    155173       accounts   155173  public  pg_default
   1155291  accounts_pkey  1155291  public  pg_default

$ # affiche l'espace disque pour chaque objet d'une base de données
$ du [0-9]* |
> while read SIZE FILENODE
> do
>   echo "$SIZE       `oid2name -q -d alvherre -i -f $FILENODE`"
> done
16            1155287  branches_pkey
16            1155289  tellers_pkey
17561            1155291  accounts_pkey
...

$ # pareil, mais trié par taille
$ du [0-9]* | sort -rn | while read SIZE FN
> do
>   echo "$SIZE   `oid2name -q -d alvherre -f $FN`"
> done
133466             155173    accounts
17561            1155291  accounts_pkey
1177              16717  pg_proc_proname_args_nsp_index
...

$ # Si vous voulez voir ce qu'il y a dans un tablespace, utilisez le répertoire
$ # pg_tblspc
$ cd $PGDATA/pg_tblspc
$ oid2name -s
All tablespaces:
     Oid  Tablespace Name
-------------------------
    1663       pg_default
    1664        pg_global
  155151         fastdisk
  155152          bigdisk

$ # quelle base de données a des objets dans le tablespace "fastdisk" ?
$ ls -d 155151/*
155151/17228/  155151/PG_VERSION

$ # Oh, quelle était la base de données 17228 ?
$ oid2name
All databases:
    Oid  Database Name  Tablespace
----------------------------------
  17228       alvherre  pg_default
  17255     regression  pg_default
  17227      template0  pg_default
      1      template1  pg_default

$ # Voyons si quels objets de cette base sont dans ce tablespace.
$ cd 155151/17228
$ ls -l
total 0
-rw-------  1 postgres postgres 0 sep 13 23:20 155156

$ # OK, c'est une table très petite, mais laquelle est-ce ?
$ oid2name -d alvherre -f 155156
From database "alvherre":
  Filenode  Table Name
----------------------
    155156         foo
  

Auteur

B. Palmer