PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

EXPLAIN

EXPLAIN — Afficher le plan d'exécution d'une instruction

Synopsis

EXPLAIN [ ( option [, ...] ) ] instruction
EXPLAIN [ ANALYZE ] [ VERBOSE ] instruction

option est :

    ANALYZE [ boolean ]
    VERBOSE [ boolean ]
    COSTS [ boolean ]
    SETTINGS [ boolean ]
    BUFFERS [ boolean ]
    TIMING [ boolean ]
    SUMMARY [ boolean ]
    FORMAT { TEXT | XML | JSON | YAML }

  

Description

Cette commande affiche le plan d'exécution que l'optimiseur de PostgreSQL™ engendre pour l'instruction fournie. Le plan d'exécution décrit le parcours de la (des) table(s) utilisée(s) dans la requête -- parcours séquentiel, parcours d'index, etc. -- . Si plusieurs tables sont référencées, il présente également les algorithmes de jointures utilisés pour rassembler les lignes issues des différentes tables.

La partie la plus importante de l'affichage concerne l'affichage des coûts estimés d'exécution. Ils représentent l'estimation faite par le planificateur des temps d'exécution de la requête (mesuré en une unité de coût arbitraire bien que conventionnellement ce sont des lectures de page disque). Deux nombres sont affichés : le coût de démarrage, écoulé avant que la première ligne soit renvoyée, et le coût d'exécution total, nécessaire au renvoi de toutes les lignes. Pour la plupart des requêtes, le coût qui importe est celui d'exécution totale. Mais dans certains cas, tel que pour une sous-requête dans la clause EXISTS, le planificateur choisira le coût de démarrage le plus court, et non celui d'exécution totale (car, de toute façon, l'exécuteur s'arrête après la récupération d'une ligne). De même, lors de la limitation des résultats à retourner par une clause LIMIT, la planificateur effectue une interpolation entre les deux coûts limites pour choisir le plan réellement le moins coûteux.

L'option ANALYZE impose l'exécution de la requête en plus de sa planification. De ce fait, les statistiques d'exécution réelle sont ajoutées à l'affichage, en incluant le temps total écoulé à chaque nœud du plan (en millisecondes) et le nombre total de lignes renvoyées. C'est utile pour vérifier la véracité des informations fournies par le planificateur.

[Important]

Important

Il ne faut pas oublier que l'instruction est réellement exécutée avec l'option ANALYZE. Bien qu'EXPLAIN inhibe l'affichage des retours d'une commande SELECT, les autres effets de l'instruction sont présents. Si EXPLAIN ANALYZE doit être utilisé sur une instruction INSERT, UPDATE, DELETE CREATE TABLE AS ou EXECUTE sans que la commande n'affecte les données, l'approche suivante peut être envisagée :

BEGIN;
EXPLAIN ANALYZE ...;
ROLLBACK;
    

Seules les options ANALYZE et VERBOSE peuvent être utilisées et dans cet ordre seulement si la liste d'options entre parenthèses n'est pas utilisé. Avant PostgreSQL™ 9.0, la seule syntaxe supportée était celle sans parenthèses. Les nouvelles options ne seront supportées que par la nouvelle syntaxe, celle avec les parenthèses.

Paramètres

ANALYZE

Exécute la commande et affiche les temps d'exécution réels et d'autres statistiques. Ce paramètre est par défaut à FALSE.

VERBOSE

Affiche des informations supplémentaires sur le plan. Cela inclut la liste des colonnes en sortie pour chaque nœud du plan, les noms des tables et fonctions avec le nom du schéma, les labels des variables dans les expressions avec des alias de tables et le nom de chaque trigger pour lesquels les statistiques sont affichées. Ce paramètre est par défaut à FALSE.

COSTS

Inclut des informations sur le coût estimé au démarrage et au total de chaque nœud du plan, ainsi que le nombre estimé de lignes et la largeur estimée de chaque ligne. Ce paramètre est par défaut à TRUE.

BUFFERS

Inclut des informations sur l'utilisation des tampons. Spécifiquement, inclut le nombre de blocs partagés lus dans la cache, lus en dehors du cache, modifiés et écrits, le nombre de blocs locaux lus dans le cache, lus en dehors du cache, modifiés, et écrits, et le nombre de blocs temporaires lus et écrits. Le terme hit signifie que la lecture a été évitée car le bloc se trouvait déjà dans le cache. Les blocs partagés contiennent les données de tables et index standards ; les blocs locaux contiennent les tables et index temporaires ; les blocs temporaires contiennent les données de travail à court terme, comme les tris, les hachages, les nœuds Materialize, et des cas similaires. Le nombre de blocs modifiés (dirtied) indique le nombre de blocs précédemment propres qui ont été modifiés par cette requeête ; le nombre de blocs écrits (written) indique le nombre de blocs déjà modifiés qui a été enlevé du cache pour être écrit sur disque lors de l'exécution de cette requête. Le nombre de blocs affichés pour un nœud de niveau supérieur inclut ceux utilisés par tous ses enfants. Dans le format texte, seules les valeurs différentes de zéro sont affichées. Ce paramètre peut seulement être utilisé si ANALYZE est aussi activé. Sa valeur par défaut est FALSE.

SETTINGS

Inclut des informations sur les paramètres de configuration. Plus précisément, inclut les options affectant l'optimisation des requêtes et qui ont des valeurs différentes de leur valeur par défaut. Sa valeur par défaut est FALSE.

TIMING

Inclut le temps réel de démarrage et le temps réel passé dans le nœud en sortie. La surcharge de la lecture répétée de l'horloge système peut ralentir la requête de façon significative sur certains systèmes, et donc il est utile de pouvoir configurer ce paramètre à FALSE quand seuls le décompte réel des lignes est nécessaire. La durée d'exécution complète de la commande est toujours mesurée, même si le chonométrage des nœuds est désactivé avec cette option. Ce paramètre peut seulement être utilisé quand l'option ANALYZE est aussi activée. La valeur par défaut est TRUE.

SUMMARY

Inclut des informations résumées (par exemple : information de temps total) après le plan de la requête. Les informations résumées sont inclues par défaut quand ANALYZE est utilisé mais sinon ne sont pas inclues par défaut, mais peuvent être activées avec cette option. Le temps de planification dans EXPLAIN EXECUTE inclut le temps nécessaire pour récupérer le plan du cache ainsi que le temps nécessaire pour le replanifier, si nécessaire.

FORMAT

Indique le format de sortie. Il peut valoir TEXT, XML, JSON ou YAML. Toutes les sorties contiennent les mêmes informations, mais les programmes pourront plus facilement traiter les sorties autres que TEXT. Ce paramètre est par défaut à TEXT.

boolean

Spécifie si l'option sélectionnée doit être activée ou désactivée. Vous pouvez écrire TRUE, ON ou 1 pour activer l'option, et FALSE, OFF ou 0 pour la désactiver. La valeur de type boolean peut aussi être omise, auquel cas la valeur sera TRUE.

instruction

Toute instruction SELECT, INSERT, UPDATE, DELETE, VALUES EXECUTE, DECLARE, CREATE TABLE AS ou CREATE MATERIALIZED VIEW AS dont le plan d'exécution est souhaité.

Sorties

La sortie de la commande est une description textuelle du plan sélectionné pour la requête, annotée en option des statistiques d'exécution. Section 14.1, « Utiliser EXPLAIN » décrit les informations fournies.

Notes

Pour permettre au planificateur de requêtes de PostgreSQL™ de prendre des décisions en étant raisonnablement informé pour l'optimisation des requêtes, les données du catalogue pg_statistic doivent être à jour pour toutes les tables utilisées dans la requête. Habituellement, le démon autovacuum s'en chargera automatiquement. Mais si une table a eu récemment des changements importants dans son contenu, vous pourriez avoir besoin de lanver un ANALYZE(7) manuel plutôt que d'attendre que l'autovacuum s'occupe des modifications.

Pour mesurer le coût d'exécution de chaque nœud dans le plan d'exécution, l'implémentation actuelle de la commande EXPLAIN ANALYZE ajoute une surcharge de profilage à l'exécution de la requête. En résultat, exécuter EXPLAIN ANALYZE sur une requête peut parfois prendre un temps significativement plus long que l'exécution de la requête. La durée supplémentaire dépend de la nature de la requête ainsi que de la plateforme utilisée. Le pire des cas survient pour les nœuds du plan nécessitant en eux-même peu de durée d'exécution par exécution et sur les machines disposant d'appels systèmes relativement lents pour obtenir l'heure du jour.

Exemples

Afficher le plan d'une requête simple sur une table d'une seule colonne de type integer et 10000 lignes :

EXPLAIN SELECT * FROM foo;

                       QUERY PLAN
---------------------------------------------------------
 Seq Scan on foo  (cost=0.00..155.00 rows=10000 width=4)
(1 row)
   

Voici le même plan, mais formaté avec JSON :

              EXPLAIN (FORMAT JSON) SELECT * FROM foo;
           QUERY PLAN
--------------------------------
 [                             +
   {                           +
     "Plan": {                 +
       "Node Type": "Seq Scan",+
       "Relation Name": "foo", +
       "Alias": "foo",         +
       "Startup Cost": 0.00,   +
       "Total Cost": 155.00,   +
       "Plan Rows": 10000,     +
       "Plan Width": 4         +
     }                         +
   }                           +
 ]
(1 row)
   

S'il existe un index et que la requête contient une condition WHERE indexable, EXPLAIN peut afficher un plan différent :

              EXPLAIN SELECT * FROM foo WHERE i = 4;

                         QUERY PLAN
--------------------------------------------------------------
 Index Scan using fi on foo  (cost=0.00..5.98 rows=1 width=4)
   Index Cond: (i = 4)
(2 rows)
   

Voici le même plan, mais formaté avec YAML :

EXPLAIN (FORMAT YAML) SELECT * FROM foo WHERE i='4';
          QUERY PLAN
-------------------------------
 - Plan:                      +
     Node Type: "Index Scan"  +
     Scan Direction: "Forward"+
     Index Name: "fi"         +
     Relation Name: "foo"     +
     Alias: "foo"             +
     Startup Cost: 0.00       +
     Total Cost: 5.98         +
     Plan Rows: 1             +
     Plan Width: 4            +
     Index Cond: "(i = 4)"
(1 row)
   

L'obtention du format XML est laissé en exercice au lecteur.

Voici le même plan avec les coûts supprimés :

EXPLAIN (COSTS FALSE) SELECT * FROM foo WHERE i = 4;

        QUERY PLAN
----------------------------
 Index Scan using fi on foo
   Index Cond: (i = 4)
(2 rows)
   

Exemple de plan de requête pour une requête utilisant une fonction d'agrégat :

              EXPLAIN SELECT sum(i) FROM foo WHERE i < 10;

                             QUERY PLAN
---------------------------------------------------------------------
 Aggregate  (cost=23.93..23.93 rows=1 width=4)
   ->  Index Scan using fi on foo  (cost=0.00..23.92 rows=6 width=4)
         Index Cond: (i < 10)
(3 rows)
   

Exemple d'utilisation de EXPLAIN EXECUTE pour afficher le plan d'exécution d'une requête préparée :

              PREPARE query(int, int) AS SELECT sum(bar) FROM test
    WHERE id > $1 AND id < $2
    GROUP BY foo;

EXPLAIN ANALYZE EXECUTE query(100, 200);

                                                       QUERY PLAN
-------------------------------------------------------------------------------------
 HashAggregate  (cost=9.54..9.54 rows=1 width=8) (actual time=0.156..0.161 rows=11 loops=1)
   Group Key: foo
   ->  Index Scan using test_pkey on test  (cost=0.29..9.29 rows=50 width=8) (actual time=0.039..0.091 rows=99 loops=1)
          Index Cond: ((id > $1) AND (id < $2))
 Planning time: 0.197 ms
 Execution time: 0.225 ms
(6 rows)
   

Il est évident que les nombres présentés ici dépendent du contenu effectif des tables impliquées. De plus, les nombres, et la stratégie sélectionnée elle-même, peuvent différer en fonction de la version de PostgreSQL™ du fait des améliorations apportées au planificateur. Il faut également savoir que la commande ANALYZE calcule les statistiques des données à partir d'extraits aléatoires ; il est de ce fait possible que les coûts estimés soient modifiés après l'exécution de cette commande, alors même la distribution réelle des données dans la table n'a pas changé.

Compatibilité

L'instruction EXPLAIN n'est pas définie dans le standard SQL.

Voir aussi

ANALYZE(7)