PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.
Documentation PostgreSQL 13.1 » Tutoriel » Démarrage » Concepts architecturaux de base

1.2. Concepts architecturaux de base

Avant de continuer, vous devez connaître les bases de l'architecture système de PostgreSQL. Comprendre comment les parties de PostgreSQL interagissent entre elles rendra ce chapitre un peu plus clair.

Dans le jargon des bases de données, PostgreSQL utilise un modèle client/serveur. Une session PostgreSQL est le résultat de la coopération des processus (programmes) suivants :

  • Un processus serveur, qui gère les fichiers de la base de données, accepte les connexions à la base de la part des applications clientes et effectue sur la base les actions des clients. Le programme serveur est appelé postgres.

  • L'application cliente (l'application de l'utilisateur), qui veut effectuer des opérations sur la base de données. Les applications clientes peuvent être de natures très différentes : un client peut être un outil texte, une application graphique, un serveur web qui accède à la base de données pour afficher des pages web ou un outil spécialisé dans la maintenance de bases de données. Certaines applications clientes sont fournies avec PostgreSQL ; la plupart sont développées par les utilisateurs.

Comme souvent avec les applications client/serveur, le client et le serveur peuvent être sur des hôtes différents. Dans ce cas, ils communiquent à travers une connexion réseau TCP/IP. Vous devez garder cela à l'esprit, car les fichiers qui sont accessibles sur la machine cliente peuvent ne pas l'être (ou l'être seulement en utilisant des noms de fichiers différents) sur la machine exécutant le serveur de bases de données.

Le serveur PostgreSQL peut traiter de multiples connexions simultanées depuis les clients. Dans ce but, il démarre un nouveau processus pour chaque connexion. À ce moment, le client et le nouveau processus serveur communiquent sans intervention de la part du processus postgres original. Ainsi, le processus serveur maître s'exécute toujours, attendant de nouvelles connexions clientes, tandis que le client et les processus serveur associés vont et viennent (bien sûr, tout ceci est invisible pour l'utilisateur ; nous le mentionnons ici seulement par exhaustivité).