PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.
Documentation PostgreSQL 14.6 » Administration du serveur » Installation à partir du code source sur Windows » Construire avec Visual C++ ou le Microsoft Windows SDK

18.1. Construire avec Visual C++ ou le Microsoft Windows SDK

PostgreSQL peut être compilés avec la suite de compilation Visual C++ de Microsoft. Les compilateurs peuvent être soit Visual Studio, soit Visual Studio Express soit certaines versions du Microsoft Windows SDK. Si vous n'avez pas déjà un environnement Visual Studio en place, le plus simple est d'utiliser les compilateurs de Visual Studio 2022 ou ceux du Windows SDK 10, tous les deux disponibles en téléchargement libre sur le site de Microsoft.

Compiler en 32 bits et 64 bits est possible avec la suite Microsoft Compiler. Compiler en 32 bits est possible à l'aide de Visual Studio 2013 jusqu'à Visual Studio 2022, ainsi qu'avec les versions autonomes Windows SDK, de la version 8.1a à la version 10. Les compilations 64 bits sont supportées avec Microsoft Windows SDK, versions 8.1a à version 10, ou Visual Studio 2013 et ses versions ultérieures. La compilation est supportée à partir de Windows 7 et Windows Server 2008 R2 SP1, en compilant avec Visual Studio 2013 jusqu'à Visual Studio 2022.

Les outils pour compiler avec Visual C++ ou Platform SDK sont dans le répertoire src\tools\msvc. Lors de la compilation, assurez-vous qu'il n'y a pas d'outils de MinGW ou Cygwin présents dans votre PATH système. Assurez-vous aussi que vous avez tous les outils Visual C++ requis disponibles dans le PATH. Dans Visual Studio, lancez le Visual Studio Command Prompt. Pour compiler une version 64 bits, vous devez utiliser la version 64 bits, et inversement. À partir de Visual Studio 2017, ceci peut se faire à partir de la ligne de commande en utilisant VsDevCmd.bat (voir -help pour les options disponibles et leur valeurs par défaut). vsvars32.bat est disponible dans Visual Studio 2015 et les versions antérieures dans le même but. À partir du Visual Studio Command Prompt, vous pouvez modifier l'architecture CPU ciblée, le type de compilation, et le système d'exploitation cible grâce à la commande vcvarsall.bat. Par exemple, vcvarsall.bat x64 10.0.10240.0 ciblera Windows 10 en 64 bits. Voir -help pour les autres options de vcvarsall.bat. Toutes les commandes doivent être exécutées à partir du répertoire src\tools\msvc.

Avant de compiler, vous pouvez créer le fichier config.pl pour y modifier toutes les options de configuration nécessaires, ainsi que les chemins utilisés par les bibliothèques tierces. La configuration complète est déterminée tout d'abord en lisant et en analysant le fichier config_default.pl, puis en appliquant les modifications provenant du fichier config.pl. Par exemple, pour indiquer l'emplacement de votre installation de Python, placez la ligne suivante dans config.pl :

   $config->{python} = 'c:\python26';
   

Vous n'avez besoin de spécifier que les paramètres différents de ceux définis dans config_default.pl.

Si vous avez besoin de configurer d'autres variables d'environnement, créez un fichier buildenv.pl, et placez-y les commandes souhaitées. Par exemple, pour ajouter le chemin vers bison s'il ne se trouve pas dans le PATH, créez un fichier contenant :

   $ENV{PATH}=$ENV{PATH} . ';c:\chemin\vers\bison\bin';
   

Pour passer d'autres arguments en ligne de commande à la commande de compilation de Visual Studio (msbuild or vcbuild) :

$ENV{MSBFLAGS}="/m";
   

18.1.1. Prérequis

Les outils suivants sont requis pour compiler PostgreSQL. Utilisez le fichier config.pl pour indiquer les chemins des bibliothèques.

Microsoft Windows SDK

Si votre environnement de compilation ne contient pas une version supportée du Microsoft Windows SDK, il est recommandé de mettre à jour vers la dernière version supportée (actuellement la 10), téléchargeable sur le site de Microsoft.

Vous devez toujours inclure la partie Windows Headers and Libraries du SDK. Si vous installez un Windows SDK incluant les Visual C++ Compilers, vous n'avez pas besoin de Visual Studio. Notez que la version 8.0a du Windows SDK ne contient plus d'environnement complet de compilation en ligne de commande.

ActiveState Perl

ActiveState Perl est requis pour exécuter les scripts de compilation. La commande Perl de MinGW et de Cygwin ne fonctionnera pas. ActiveState Perl doit aussi être présent dans le PATH. Ses binaires sont téléchargeables à partir du site officiel (il faut une version 5.8.3, la distribution standard libre est suffisante).

Les produits suivants ne sont pas nécessaires pour démarrer, mais sont nécessaires pour construire la distribution complète. Utilisez le fichier config.pl pour indiquer les chemins des bibliothèques.

ActiveState TCL

Nécessaire pour construire PL/Tcl (NB : il faut la version 8.4, la distribution standard libre est suffisante).

Bison et Flex

Bison et Flex sont nécessaires pour compiler à partir de Git, mais pas pour compiler à partir d'une version distribuée. Seul Bison 1.875, ou les versions 2.2 et ultérieures fonctionneront. Flex doit être en version 2.5.31 ou supérieure.

Bison et Flex sont inclus dans la suite d'outils msys, disponible à partir de son site officiel, comme partie de la suite de compilation MinGW.

Le répertoire contenant flex.exe et bison.exe devra être ajouté à la variable d'environnement PATH dans buildenv.pl s'il n'y est pas déjà. Dans le cas de MinGW, le répertoire est le sous-répertoire \msys\1.0\bin de votre répertoire d'installation de MinGW.

Note

La distribution Bison de GnuWin32 a apparemment un bug menant à un dysfonctionnement de Bison s'il est installé dans un répertoire dont le nom contient des espaces, tel que l'emplacement par défaut dans les installations en anglais : C:\Program Files\GnuWin32. Installez-le donc plutôt dans C:\GnuWin32, ou utilisez le chemin court NTFS de GnuWin32 dans votre variable d'environnement PATH (par exemple C:\PROGRA~1\GnuWin32).

Diff

Diff est nécessaire pour exécuter les tests de régression, et peut être téléchargé à partir de la page du projet gnuwin32 sur Sourceforge.

Gettext

Gettext est requis pour construire le support des langues (NLS), et peut être téléchargé à partir de la page du projet gnuwin32 sur Sourceforge. Notez que les binaires, dépendances et fichiers d'en-tête sont tous nécessaires.

MIT Kerberos

Requis pour le support de l'authentification GSSAPI. MIT Kerberos est téléchargeable sur le site du MIT.

libxml2 et libxslt

Nécessaire pour le support du XML. Les binaires sont disponibles sur zlatkovic.com et les sources sur le xmlsoft.org. Notez que libxml2 nécessite iconv, disponible sur le même site.

LZ4

Nécessaire pour la méthode de compression LZ4 des données de table. Binaires et sources peuvent être téléchargés depuis https://github.com/lz4/lz4/releases.

OpenSSL

Nécessaire pour le support de SSL. Les binaires peuvent être téléchargés à partir de slproweb.com, ou les sources à partir de openssl.org.

ossp-uuid

Nécessaire pour le support d'UUID-OSSP (seulement en contrib). Les sources peuvent être récupérées sur ossp.org.

Python

Nécessaire pour la compilation de PL/Python. Les binaires sont téléchargeables sur python.org.

zlib

Nécessaire pour le support de la compression dans pg_dump et pg_restore. Les binaires sont disponibles sur le site officiel.

18.1.2. Considérations spéciales pour Windows 64 bits

PostgreSQL ne peut être compilé pour l'architecture x64 que sur un Windows 64 bits. Il n'y a pas de support pour les processeurs Itanium.

Le mélange de versions 32 bits et de versions 64 bits dans le même répertoire de compilation n'est pas supporté. Le système de compilation détecte automatiquement si l'environnement est 32 bits ou 64 bits, et compile PostgreSQL en accord. Pour cette raison, il est important de démarrer la bonne invite de commande avant de lancer la compilation.

Pour utiliser une bibliothèque tierce côté serveur, comme Python ou OpenSSL, cette bibliothèque doit aussi être en 64 bits. Il n'y a pas de support pour le chargement d'une bibliothèque 32 bits sur un serveur 64 bits. Plusieurs bibliothèques de tierce partie que PostgreSQL supporte ne sont disponibles qu'en version 32 bits, auquel cas elles ne peuvent pas être utilisées avec un serveur PostgreSQL 64 bits.

18.1.3. Construction

Pour compiler tout PostgreSQL dans la configuration publiée (par défaut), exécutez la commande :

build

Pour construire tout PostgreSQL dans la configuration de débogage, exécutez :

build DEBUG

Pour construire un seul projet, par exemple psql, exécutez l'une des deux commandes ci-dessous, suivant que vous souhaitez la configuration par défaut ou celle de débogage :

     build psql
     build DEBUG psql
    

Pour modifier la configuration de compilation par défaut, placez ce qui suit dans le fichier buildenv.pl :

$ENV{CONFIG}="Debug";
    

Il est aussi possible de compiler à partir de l'interface graphique de Visual Studio. Dans ce cas, vous devez exécuter :

perl mkvcbuild.pl

à partir de l'invite, puis ouvrir le fichier pgsql.sln généré (dans le répertoire racine des sources) dans Visual Studio.

18.1.4. Nettoyage et installation

La plupart du temps, la récupération automatique des dépendances dans Visual Studio prendra en charge les fichiers modifiés. Mais, s'il y a eu trop de modifications, il peut y avoir besoin de nettoyer l'installation. Pour cela, exécutez simplement la commande clean.bat, qui nettoiera automatiquement tous les fichiers générés. Vous pouvez aussi l'exécuter avec le paramètre dist, auquel cas elle se comporte comme make distclean, et supprime aussi les fichiers flex/bison.

Par défaut, tous les fichiers sont écrits dans un sous-répertoire de debug ou release. Pour installer ces fichiers en utilisant les emplacements standards, et pour générer aussi les fichiers nécessaire à l'installation et l'utilisation de la base de données, exécutez la commande :

install c:\destination\directory

Si vous voulez seulement installer les applications clientes et les bibliothèques, vous pouvez utiliser ces commandes :

install c:\destination\directory client

18.1.5. Exécuter les tests de régression

Pour exécuter les tests de régression, assurez-vous que vous avez terminé la construction de toutes les parties requises. Ensuite, assurez-vous que les DLL nécessaires au chargement de toutes les parties du système (comme les DLL Perl et Python pour les langages de procédure) sont présentes dans le chemin système. Dans le cas contraire, configurez-les dans le fichier buildenv.pl. Pour lancer les tests, exécutez une des commandes suivantes à partir du répertoire src\tools\msvc :

     vcregress check
     vcregress installcheck
     vcregress plcheck
     vcregress contribcheck
     vcregress modulescheck
     vcregress ecpgcheck
     vcregress isolationcheck
     vcregress bincheck
     vcregress recoverycheck
     vcregress upgradecheck
    

Pour modifier la planification utilisée (en parallèle par défaut), ajoutez-la à la ligne de commande, comme :

vcregress check serial

Pour plus d'informations sur les tests de régression, voir Chapitre 33.

Les tests de régression des programmes clients (vcregress bincheck) ou des tests de restauration (vcregress recoverycheck) nécessitent l'installation d'un module Perl supplémentaire :

IPC::Run

Au moment où ces lignes sont écrites, IPC::Run n'est pas inclus dans l'installation de ActiveState Perl, ni dans la bibliothèque ActiveState Perl Package Manager (PPM). Pour l'installer, téléchargez l'archive source IPC-Run-<version>.tar.gz à partir du CPAN, et décompressez-la. Modifiez le fichier buildenv.pl en ajoutant une variable PERL5LIB pointant vers le sous-répertoire lib des fichiers extraits de l'archive. Par exemple :

$ENV{PERL5LIB}=$ENV{PERL5LIB} . ';c:\IPC-Run-0.94\lib';

Les tests TAP lancés par vcregress) supportent les variables d'environnement PROVE_TESTS, étendues automatiquement selon le modèle donné, et PROVE_FLAGS. Elles peuvent être mises en place dans un terminal Windows, avant de lancer vcregress :

set PROVE_FLAGS=--timer --jobs 2
set PROVE_TESTS=t/020*.pl t/010*.pl

Il est possible de placer ces paramètres dans buildenv.pl :

$ENV{PROVE_FLAGS}='--timer --jobs 2'
$ENV{PROVE_TESTS}='t/020*.pl t/010*.pl'

Certains des tests TAP dépendent d'un ensemble de commandes externes qui pourraient, en option, déclencher des tests de trigger en relation. Chacune de ces variables peuvent être initialisées ou désinitialisées dans le fichier buildenv.pl :

GZIP_PROGRAM

Chemin vers une commande gzip. La valeur par défaut est gzip, qui serait la commande trouvée dans le PATH.

TAR

Chemin vers une commande tar. La valeur par défaut est tar, qui serait la commande trouvée dans le PATH.