PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.
Documentation PostgreSQL 15.1 » Administration du serveur » Administration des bases de données » Création d'une base de données

23.2. Création d'une base de données

Pour pouvoir créer une base de données, il faut que le serveur PostgreSQL soit lancé (voir la Section 19.3).

Les bases de données sont créées à l'aide de la commande SQL CREATE DATABASE :

CREATE DATABASE
   nom;

ou nom suit les règles habituelles pour les identifiants SQL. Le rôle actuel devient automatiquement le propriétaire de la nouvelle base de données. C'est au propriétaire de la base de données qu'il revient de la supprimer par la suite (ce qui supprime aussi tous les objets qu'elle contient, même s'ils ont un propriétaire différent).

La création de bases de données est une opération protégée. Voir la Section 22.2 sur la manière d'attribuer des droits.

Comme vous devez être connecté au serveur de base de données pour exécuter la commande CREATE DATABASE, reste à savoir comment créer la première base de données d'un site. La première base de données est toujours créée par la commande initdb quand l'aire de stockage des données est initialisée (voir la Section 19.2). Cette base de données est appelée postgres. Donc, pour créer la première base de données « ordinaire », vous pouvez vous connecter à postgres.

Deux bases de données supplémentaires, template1, et template1, sont aussi créées durant l'initialisation de l'instance de bases de données. Quand une nouvelle base de données est créée à l'intérieur du groupe, template1 est généralement cloné. Cela signifie que tous les changements effectués sur template1 sont propagés à toutes les bases de données créées ultérieurement. À cause de cela, évitez de créer des objets dans template1 sauf si vous voulez les propager à chaque nouvelle base de données créée. template0 a pour but d'être une copie vierge du contenu original de template1. Elle peut être clonée à la place de template1 quand il est important de créer une base sans ces ajouts locaux. Pour plus de détails, voir la Section 23.3.

Pour plus de confort, il existe aussi un programme que vous pouvez exécuter à partir du shell pour créer de nouvelles bases de données, createdb.

createdb nom_base

createdb ne fait rien de magique. Il se connecte à la base de données postgres et exécute la commande CREATE DATABASE, exactement comme ci-dessus. La page de référence sur createdb contient les détails de son invocation. Notez que createdb sans aucun argument crée une base de donnée portant le nom de l'utilisateur courant.

Note

Le Chapitre 21 contient des informations sur la manière de restreindre l'accès à une base de données.

Parfois, vous voulez créer une base de données pour quelqu'un d'autre. Ce rôle doit devenir le propriétaire de la nouvelle base de données afin de pouvoir la configurer et l'administrer lui-même. Pour faire ceci, utilisez l'une des commandes suivantes :

CREATE DATABASE nom_base OWNER nom_role;

dans l'environment SQL ou

createdb -O nom_role nom_base

dans le shell. Seul le superutilisateur est autorisé à créer une base de données pour quelqu'un d'autre c'est-à-dire pour un rôle dont vous n'êtes pas membre.