PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

8.3. Types caractère

Tableau 8.4. Types caractère

Nom Description
character varying(n), varchar(n) Longueur variable avec limite
character(n), char(n) longueur fixe, complété par des espaces
text longueur variable illimitée

Le Tableau 8.4, « Types caractère » présente les types génériques disponibles dans PostgreSQL™.

SQL définit deux types de caractères principaux : character varying(n) et character(n)n est un entier positif. Ces deux types permettent de stocker des chaînes de caractères de taille inférieure ou égale à n (ce ne sont pas des octets). Toute tentative d'insertion d'une chaîne plus longue conduit à une erreur, à moins que les caractères en excès ne soient tous des espaces, auquel cas la chaîne est tronquée à la taille maximale (cette exception étrange est imposée par la norme SQL). Si la chaîne à stocker est plus petite que la taille déclarée, les valeurs de type character sont complétées par des espaces, celles de type character varying sont stockées en l'état.

Si une valeur est explicitement transtypée en character varying(n) ou en character(n), une valeur trop longue est tronquée à n caractères sans qu'aucune erreur ne soit levée (ce comportement est aussi imposé par la norme SQL.)

Les notations varchar(n) et char(n) sont des alias de character varying(n) et character(n), respectivement. character sans indication de taille est équivalent à character(1). Si character varying est utilisé sans indicateur de taille, le type accepte des chaînes de toute taille. Il s'agit là d'une spécificité de PostgreSQL™.

De plus, PostgreSQL™ propose aussi le type text, qui permet de stocker des chaînes de n'importe quelle taille. Bien que le type text ne soit pas dans le standard SQL, plusieurs autres systèmes de gestion de bases de données SQL le proposent également.

Les valeurs de type character sont complétées physiquement à l'aide d'espaces pour atteindre la longueur n indiquée. Ces valeurs sont également stockées et affichées de cette façon. Cependant, les espaces de remplissage sont traités comme sémantiquement non significatifs et sont donc ignorés lors de la comparaison de deux valeurs de type character. Dans les collationements où les espaces de remplissage sont significatifs, ce comportement peut produire des résultats inattendus ; par exemple, SELECT 'a '::CHAR(2) collate "C" < E'a\n'::CHAR(2) renvoie true, même si la locale C considèrerait qu'un espace est plus grand qu'un retour à la ligne. Les espaces de remplissage sont supprimés lors de la conversion d'une valeur character vers l'un des autres types chaîne. Ces espaces ont une signification sémantique pour les valeurs de type character varying et text, et lors de l'utilisation de la correspondance de motifs, par exemple avec LIKE ou avec les expressions rationnelles.

L'espace nécessaire pour une chaîne de caractères courte (jusqu'à 126 octets) est de un octet, plus la taille de la chaîne qui inclut le remplissage avec des espaces dans le cas du type character. Les chaînes plus longues ont quatre octets d'en-tête au lieu d'un seul. Les chaînes longues sont automatiquement compressées par le système, donc le besoin pourrait être moindre. Les chaînes vraiment très longues sont stockées dans des tables supplémentaires, pour qu'elles n'empêchent pas d'accéder rapidement à des valeurs plus courtes. Dans tous les cas, la taille maximale possible pour une chaîne de caractères est de l'ordre de 1 Go. (La taille maximale pour n dans la déclaration de type est inférieure. Il ne sert à rien de modifier ce comportement, car avec les encodages sur plusieurs octets, les nombres de caractères et d'octets peuvent être très différents. Pour stocker de longues chaînes sans limite supérieure précise, il est préférable d'utiliser les types text et character varying sans taille, plutôt que d'indiquer une limite de taille arbitraire.)

[Astuce]

Astuce

Il n'y a aucune différence de performance parmi ces trois types, si ce n'est la place disque supplémentaire requise pour le type à remplissage et quelques cycles CPU supplémentaires pour vérifier la longueur lors du stockage dans une colonne contrainte par la taille. Bien que character(n) ait des avantages en terme de performance sur certains autres systèmes de bases de données, il ne dispose pas de ce type d'avantages dans PostgreSQL™ ; en fait, character(n) est habituellement le plus lent des trois à cause des coûts de stockage supplémentaires. Dans la plupart des situations, les types text et character varying peuvent être utilisés à leur place.

On peut se référer à la Section 4.1.2.1, « Constantes de chaînes » pour obtenir plus d'informations sur la syntaxe des libellés de chaînes, et le Chapitre 9, Fonctions et opérateurs pour des informations complémentaires sur les opérateurs et les fonctions. Le jeu de caractères de la base de données détermine celui utilisé pour stocker les valeurs texte ; pour plus d'informations sur le support des jeux de caractères, se référer à la Section 22.3, « Support des jeux de caractères ».

Exemple 8.1. Utilisation des types caractère

                CREATE TABLE test1 (a character(4));
INSERT INTO test1 VALUES ('ok');
SELECT a, char_length(a) FROM test1; -- 1

  a   | char_length
------+-------------
 ok   |           2


CREATE TABLE test2 (b varchar(5));
INSERT INTO test2 VALUES ('ok');
INSERT INTO test2 VALUES ('bien      ');
INSERT INTO test2 VALUES ('trop long');
ERROR:  value too long for type character varying(5)
INSERT INTO test2 VALUES ('trop long'::varchar(5)); -- troncature explicite
SELECT b, char_length(b) FROM test2;

   b   | char_length
-------+-------------
 ok    |           2
 bien  |           5
 trop  |           5

1

La fonction char_length est décrite dans la Section 9.4, « Fonctions et opérateurs de chaînes ».


Il y a deux autres types caractère de taille fixe dans PostgreSQL™. Ils sont décrits dans le Tableau 8.5, « Types caractères spéciaux ». Le type name existe uniquement pour le stockage des identifiants dans les catalogues systèmes et n'est pas destiné à être utilisé par les utilisateurs normaux. Sa taille est actuellement définie à 64 octets (63 utilisables plus le terminateur) mais doit être référencée en utilisant la constante NAMEDATALEN en code source C. La taille est définie à la compilation (et est donc ajustable pour des besoins particuliers). La taille maximale par défaut peut éventuellement être modifiée dans une prochaine version. Le type "char" (attention aux guillemets) est différent de char(1) car il n'utilise qu'un seul octet de stockage. Il est utilisé dans les catalogues systèmes comme un type d'énumération simpliste.

Tableau 8.5. Types caractères spéciaux

Nom Taille de stockage Description
"char" 1 octet type interne d'un octet
name 64 octets type interne pour les noms d'objets