PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

pg_isready

pg_isready — vérifier le statut de connexion d'un serveur PostgreSQL

Synopsis

pg_isready [option-connexion...] [option...]

Description

pg_isready est un outil qui vérifie le statut de connexion d'un serveur PostgreSQL™. Le code de sortie indique le résultat de la vérification.

Options

-d nom_base, --dbname=nom_base

Indique le nom de la base de données de connexion.

Si ce paramètre contient un signe = ou commence avec un préfixe URI valide (postgresql:// ou postgres://), il est traité comme une chaîne de connexion conninfo. Voir Section 33.1, « Fonctions de contrôle de connexion à la base de données » pour plus d'informations.

-h hôte, --host=hôte

Spécifie le nom d'hôte de la machine sur laquelle le serveur de bases de données est exécuté. Si la valeur commence par une barre oblique (/), elle est utilisée comme répertoire pour le socket de domaine Unix.

-p port, --port=port

Spécifie le port TCP ou l'extension du fichier local de socket de domaine Unix sur lequel le serveur écoute les connexions. La valeur par défaut est fournie par la variable d'environnement PGPORT, si elle est initialisée. Dans le cas contraire, il s'agit de la valeur fournie à la compilation, habituellement 5432.

-q, --quiet

N'affiche pas de message de statut. Ceci est utile pour son utilisation dans un script.

-t secondes, --timeout=secondes

Le nombre maximum de secondes à attendre lors d'une tentative de connexion et que le serveur ne répond pas. Le configurer à 0 désactive l'attente. Par défaut, la valeur est de trois secondes.

-U nomutilisateur, --username=nomutilisateur

Se connecter à la base en tant que l'utilisateur nomutilisateur à la place du défaut.

-V, --version

Affiche la version de pg_isready, puis quitte.

-?, --help

Affiche l'aide sur les arguments en ligne de commande de pg_isready, puis quitte.

Code de sortie

pg_isready renvoie 0 au shell si le serveur accepte normalement les connexions, 1 si le serveur rejette les connexions (par exemple lors du démarrage), 2 s'il n'y a pas de réponse une fois passé le délai d'attente et 3 si aucune tentative n'a eu lieu (par exemple à cause de paramètres invalides).

Environnement

pg_isready, comme la majorité des outils PostgreSQL™, utilise les variables d'environnement supportées par libpq (voir Section 33.14, « Variables d'environnement »).

Notes

Il n'est pas nécessaire de fournir un nom d'utilisateur, un mot de passe ou une base de données valides pour obtenir le statut du serveur. Néanmoins, si des valeurs incorrectes sont fournies, le serveur tracera une tentative échouée de connexion.

Exemples

Usage standard :

$ pg_isready
/tmp:5432 - accepting connections
$ echo $?
0
   

Exécuter avec les paramètres de connexions vers une instance PostgreSQL™ en cours de démarrage :

$ pg_isready -h localhost -p 5433
localhost:5433 - rejecting connections
$ echo $?
1
   

Exécuter avec les paramètres de connexions vers une instance PostgreSQL™ qui ne répond pas :

$ pg_isready -h someremotehost
someremotehost:5432 - no response
$ echo $?
2