PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

19.12. Gestion des verrous

deadlock_timeout (integer)

Temps total, en millisecondes, d'attente d'un verrou avant de tester une condition de verrou mort (deadlock). Le test de verrou mort est très coûteux, le serveur ne l'effectue donc pas à chaque fois qu'il attend un verrou. Les développeurs supposent (de façon optimiste ?) que les verrous morts sont rares dans les applications en production et attendent simplement un verrou pendant un certain temps avant de lancer une recherche de blocage. Augmenter cette valeur réduit le temps perdu en recherches inutiles de verrous morts mais retarde la détection de vraies erreurs de verrous morts. La valeur par défaut est une seconde (1s), ce qui est probablement la plus petite valeur pratique. Sur un serveur en pleine charge, elle peut être augmentée. Idéalement, ce paramétrage doit dépasser le temps typique d'une transaction de façon à augmenter la probabilité qu'un verrou soit relâché avant que le processus en attente ne décide de lancer une recherche de verrous morts. Seuls les superutilisateurs peuvent modifier cette configuration.

Quand log_lock_waits est configuré, ce paramètre détermine aussi le temps d'attente avant qu'un message ne soit enregistré dans les journaux concernant cette attente. Pour comprendre ces délais de verrouillage, il peut être utile de configurer deadlock_timeout à une valeur extraordinairement basse.

max_locks_per_transaction (integer)

La table des verrous partagés trace les verrous sur max_locks_per_transaction * (max_connections + max_prepared_transactions) objets (c'est-à-dire des tables) ; de ce fait, au maximum ce nombre d'objets distincts peuvent être verrouillés simultanément. Ce paramètre contrôle le nombre moyen de verrous d'objets alloués pour chaque transaction ; des transactions individuelles peuvent verrouiller plus d'objets tant que l'ensemble des verrous de toutes les transactions tient dans la table des verrous. Il ne s'agit pas du nombre de lignes qui peuvent être verrouillées ; cette valeur n'a pas de limite. La valeur par défaut, 64, s'est toujours avérée suffisante par le passé, mais il est possible de l'augmenter si des clients accèdent à de nombreuses tables différentes au sein d'une unique transaction, par exemple une requête sur une table parent ayant de nombreux enfants. Ce paramètre ne peut être initialisé qu'au lancement du serveur.

Lors de l'exécution d'un serveur en attente, vous devez configurer ce paramètre à la même valeur ou à une valeur plus importante que sur le serveur maître. Sinon, des requêtes pourraient ne pas être autorisées sur le serveur en attente.

max_pred_locks_per_transaction (integer)

La table de verrous de prédicat partagée garde une trace des verrous sur max_pred_locks_per_transaction * (max_connections + max_prepared_transactions) objets (autrement dit tables). Du coup, pas plus que ce nombre d'objets distincts peut être verrouillé à un instant. Ce paramètre contrôle le nombre moyen de verrous d'objet alloués pour chaque transaction ; les transactions individuelles peuvent verrouillées plus d'objets à condition que les verrous de toutes les transactions tiennent dans la table des verrous. Ce n'est pas le nombre de lignes qui peuvent être verrouillées, cette valeur étant illimitée. La valeur par défaut, 64, a été généralement suffisante dans les tests mais vous pouvez avoir besoin d'augmenter cette valeur si vous avez des clients qui touchent beaucoup de tables différentes dans une seule transaction sérialisable. Ce paramètre n'est configurable qu'au lancement du serveur.

max_pred_locks_per_relation (integer)

Cela contrôle le nombre de pages ou de lignes d'une unique relation peut verrouiller au niveau du prédicat avant que le verrou soit promis pour couvrir l'intégralité de la relation. Des valeurs supérieures ou égales à zéro signifient une limite absolue, alors que des valeur négatives signifient max_pred_locks_per_transaction par la valeur absolue de ce paramètre. La valeur par défaut est -2, ce qui permet de conserver le comportement des anciennes version de PostgreSQL™. Ce paramètre peut uniquement être modifié dans le fichier postgresql.conf ou indiqué sur la ligne de commande.

max_pred_locks_per_page (integer)

Ceci contrôle combien de lignes sur une seule page peuvent être verrouillées avec prédicat avant que le verrou ne soit promu pour couvrir la page complète. La valeur par défaut est 2. Ce paramètre peut seulement être configuré dans le fichier postgresql.conf ou sur la ligne de commande du serveur.