PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

34.8. Notification asynchrone

PostgreSQL™ propose des notifications asynchrones via les commandes LISTEN et NOTIFY. Une session cliente enregistre son intérêt dans un canal particulier avec la commande LISTEN (et peut arrêter son écoute avec la commande UNLISTEN). Toutes les sessions écoutant un canal particulier seront notifiées de façon asynchrone lorsqu'une commande NOTIFY avec ce nom de canal sera exécutée par une session. Une chaîne de « charge » peut être renseignée pour fournir des données supplémentaires aux processus en écoute.

Les applications libpq soumettent les commandes LISTEN, UNLISTEN et NOTIFY comme des commandes SQL ordinaires. L'arrivée des messages NOTIFY peut être détectée ensuite en appelant PQnotifies.

La fonction PQnotifies renvoie la prochaine notification à partir d'une liste de messages de notification non gérés reçus à partir du serveur. Il renvoie un pointeur NULL s'il n'existe pas de notification en attente. Une fois qu'une notification est renvoyée à partir de PQnotifies, elle est considérée comme étant gérée et sera supprimée de la liste des notifications.

PGnotify* PQnotifies(PGconn *conn);

   typedef struct pgNotify
   {
       char *relname;              /* nom du canal de la notification */
       int  be_pid;                /* ID du processus serveur notifiant */
       char *extra;                /* chaîne de charge pour la notification */
   } PGnotify;
  

Après avoir traité un objet PGnotify renvoyé par PQnotifies, assurez-vous de libérer le pointeur PQfreemem. Il est suffisant de libérer le pointeur PGnotify ; les champs relname et extra ne représentent pas des allocations séparées (le nom de ces champs est historique ; en particulier, les noms des canaux n'ont pas besoin d'être liés aux noms des relations.)

Exemple 34.2, « Deuxième exemple de programme pour libpq » donne un programme d'exemple illustrant l'utilisation d'une notification asynchrone.

PQnotifies ne lit pas réellement les données à partir du serveur ; il renvoie simplement les messages précédemment absorbés par une autre fonction de libpq. Dans les anciennes versions de libpq, la seule façon de s'assurer une réception à temps des messages NOTIFY consistait à soumettre constamment des commandes de soumission, même vides, puis de vérifier PQnotifies après chaque PQexec. Bien que ceci fonctionnait, cela a été abandonné car un gaspillage de ressources.

Une meilleure façon de vérifier les messages NOTIFY lorsque vous n'avez pas de commandes utiles à exécuter est d'appeler PQconsumeInput puis de vérifier PQnotifies. Vous pouvez utiliser select() pour attendre l'arrivée des données à partir du serveur, donc sans utiliser de CPU sauf lorsqu'il y a quelque chose à faire (voir PQsocket pour obtenir le numéro du descripteur de fichiers à utiliser avec select()). Notez que ceci fonctionnera que vous soumettiez les commandes avec PQsendQuery/PQgetResult ou que vous utilisiez simplement PQexec. Néanmoins, vous devriez vous rappeler de vérifier PQnotifies après chaque PQgetResult ou PQexec pour savoir si des notifications sont arrivées pendant le traitement de la commande.