PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.

Version anglaise

30.2. Abonnement

Un abonnement est le côté aval de la réplication logique. Le nœud où un abonnement a été défini est nommé abonné. Un abonnement définit la connexion à une autre base de données et un ensemble de publications (une ou plus) auxquelles l'abonné veut souscrire.

La base de données abonnée se comporte comme n'importe quelle base de données d'une instance PostgreSQL et peut être utilisée comme éditeur pour d'autres bases de données en définissant ses propres publications.

Un nœud abonné peut avoir plusieurs abonnements si besoin. Il est possible de définir plusieurs abonnements entre une même paire éditeur-abonné. Dans ce cas, il faut faire attention à ce que les objets des publications auquelles l'abonné a souscrit ne se chevauchent pas.

Chaque abonnement recevra les changements par un slot de réplication (voir Section 26.2.6, « Slots de réplication »). Des slots de réplications temporaires supplémentaires peuvent être nécessaires pour la synchronisation initiale des données d'une table contenant des données pré-existantes.

Un abonnement de réplication logique peut être un serveur standby pour de la réplication synchrone (voir Section 26.2.8, « Réplication synchrone »). Le nom du serveur standby correspond par défaut au nom de l'abonnement. Un nom alternatif peut être indiqué avec le paramètre application_name dans les informations de connexion à l'abonnement.

Les abonnements sont sauvegardés par pg_dump si l'utilisateur courant a des droits de superutilisateur. Si ce n'est pas le cas, un message d'avertissement est renvoyé et les abonnements ne sont pas sauvegardés. En effet, les informations d'abonnements contenues dans pg_subscription ne sont pas consultables par des utilisateurs dotés de droits moins importants.

Un abonnement est ajouté en utilisant CREATE SUBSCRIPTION(7). Il peut être arrêté/repris à n'importe quel moment en utilisant la commande ALTER SUBSCRIPTION(7) et il peut être supprimé par la commande DROP SUBSCRIPTION(7).

Quand un abonnement est supprimé puis recréé, les informations de synchronisation sont perdues. Cela signifie que les données doivent être resynchronisées ensuite.

La définition d'un schéma n'est pas répliquée, et les tables publiées doivent exister sur la base abonnée. Seules des tables standards peuvent accueillir des données répliquées. Par exemple, il n'est pas pas possible de répliquer dans une vue.

La correspondance entre les tables de l'éditeur et de l'abonné est réalisée en utilisant le nom entièrement qualifié de la table. La réplication entre des tables portant un nom différent sur la base abonnée n'est pas supportée.

La correspondance sur les colonnes d'une table se fait aussi par nom. L'ordre des colonnes dans la table sur le serveur abonné ne correspond pas forcément à l'ordre sur le serveur publieur. Les types de données n'ont pas non plus besoin de correspondre, à partir du moment où la représentation textuelle de la donnée puisse être convertie vers le type de données cible. Par exemple, vous pouvez répliquer d'une colonne de type integer vers une colonne de type bigint. La table cible peut aussi avoir des colonnes supplémentaires non fournies par la table publiée. Ce type de colonne sera rempli avec la valeur par défaut fournie dans la définition de la table cible.

30.2.1. Gestion des slots de réplication

Comme présenté plus tôt, chaque abonnement (actif) reçoit les changements depuis un slot de réplication du serveur distant (publication). Normalement, le slot de réplication distant est créé automatiquement en utilisant la commande CREATE SUBSCRIPTION et il est supprimé automatiquement en utilisant la commande DROP SUBSCRIPTION. Dans certaines situations, il peut être utile ou nécessaire de manipuler les abonnements ainsi que les slots de réplication sous-jacents de façon séparées. Voici quelques exemples :

  • Lorsqu'en créant un abonnement, le slot de réplication correspondant existe déjà. Dans ce cas, l'abonnement peut être créé en utilisant l'option create_slot = false pour réaliser l'association avec le slot existant.

  • Lorsqu'en créant un abonnement, le serveur distant n'est pas disponible ou dans un état indéfini. Dans ce cas, l'abonnement peut être créé en utilisant l'option connect = false. Le serveur distant ne sera jamais contacté. C'est la méthode utilisée par pg_dump. Le slot de réplication distant devra alors être créé manuellement avant que l'abonnement puisse être activé.

  • Lorsqu'on supprime un abonnement et que le slot de réplication doit être conservé, par exemple lorsqu'une base abonnée est déplacée vers un serveur différent et sera activée depuis cette nouvelle localisation. Dans ce cas, il faut dissocier le slot de réplication de l'abonnement correspondant en utilisant la commande ALTER SUBSCRIPTION avant de supprimer l'abonnement.

  • Lorsque l'on supprime un abonnement et que le serveur distant n'est pas joignable. Dans ce cas, il faut aussi dissocier le slot de réplication de l'abonnement correspondant en utilisant ALTER SUBSCRIPTION avant de supprimer l'abonnement. Si l'instance distante n'existe plus, aucune action supplémentaire n'est nécessaire. Si, par contre, l'instance distante est simplement temporairement injoignable, le slot de réplication devrait être supprimé manuellement, sinon l'instance va persévérer à conserver ses fichiers WAL jusqu'à saturation de l'espace disque disponible. Ces cas doivent être traités avec beaucoup de précautions.